MotoGP Présentation Gresini Racing, Débriefing Enea Bastianini : « Plus de freinage, plus de vitesse de passage » (Intégralité)

par | 15 janvier 2022

Ce samedi 15 janvier 2022 a eu lieu la présentation officielle de l’équipe MotoGP Gresini Racing, au quartier général de Faenza, en Italie.

Après celle-ci, Enea Bastianiniet le rookie Fabio Di Giannantonio ont répondu aux questions des journalistes, en anglais et en italien.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos d’un “Bestia” impatient de débuter les essais à Sepang, le 5 février.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Enea Bastianini sans la moindre mise en forme, même si cela est traduit de l’anglais.


 

Enea Bastianini : « Les nouvelles couleurs de la moto sont vraiment spéciales, quand je les ai vues pour la première fois, c’était vraiment étrange, mais maintenant que je les vois en direct, c’est fantastique. Une si belle moto ne peut qu’aller vite ! Dans une vingtaine de jours, nous partirons pour les tests, ce qui ne sera pas long, heureusement, car je suis excité et j’ai hâte de remonter sur ma Ducati. Nous avons déjà eu l’occasion d’apprendre à nous connaître et à travailler ensemble avec l’équipe lors du premier test, et je peux dire que j’ai une équipe fantastique. Je pense que ce sera une saison très intéressante, et je suis sûr que nous obtiendrons d’excellents résultats. Je suis impatient de commencer !
Les attentes pour cette saison sont hautes, car l’année dernière, en particulier durant a dernière partie de la saison, nous avons fait deux podiums et j’ai pu penser “OK, je peux aussi être compétitif en MotoGP”. Mes attentes sont d’être à l’avant à chaque course, car nous avons pu voir que l’équipe est incroyable. Nous avons testé à Jerez et avons été très rapides dès le début. Cette année, je dois progresser car l’année dernière j’ai beaucoup appris de la catégorie, et je dois maintenant être davantage régulier durant toute la saison, tout comme en qualification puisque je pense que toutes mes qualifications ont été un désastre (rires). Maintenant, avec cette moto, ce sera plus facile pour moi de faire un tour rapide en qualification. »

En quoi votre Ducati facilitera-t-elle la qualification, par rapport à la GP 19 que vous utilisiez l’an dernier ?

« Vous savez, je n’ai utilisé cette moto qu’une seule fois pour le moment, à Jerez, mais quand je l’ai utilisée pour la première fois, j’ai vu dès le début que c’était plus facile et plus relax durant les séances. De même, quand vous attaquez vous pouvez commettre quelques erreurs et finalement ne pas perdre trop de temps (rires), et c’est également importants. Quand je l’ai essayée, j’ai également noté davantage de puissance de freinage, et je pouvais freiner plus tard qu’avec la GP19. Il y avait aussi moins de mouvements. Pour la qualification, c’est une des clés. Dès que j’ai commencé à utiliser la moto 2021, dès le début mon feeling était meilleur. Les gènes de Ducati sont incroyables pour moi, et vous pouvez également avoir plus de vitesse de passage en virage et c’est important en course pour préserver le pneu, même si je pense que cela n’est pas mon problème principal durant la course (rires). J’ai hâte de débuter la saison ! »

Vous avez déjà été coéquipiers avec Fabio Di Giannantonio, mais pensez-vous que cette fois vous vous aiderez davantage que par le passé ?

« Je pense comme Fabio. Quand vous êtes un Rookie, en particulier durant les trois ou quatre premières courses, il est difficile de comprendre la moto, d’autant que nous avons beaucoup d’électronique par rapport à la Moto3. Le travail à l’intérieur du box est donc complètement différent mais nous avons une bonne relation et nous pourrons faire de très bonne courses ensemble. »

Vous avez parfois peiné physiquement l’année dernière : en quoi consiste votre préparation physique hiver ?

« Oui, la préparation physique est très importante en MotoGP. Je me souviens que je ne me sentais pas très bien en milieu de saison dernière, mais j’ai ensuite compris ce qu’il était nécessaire de faire durant l’hiver pour être davantage compétitif dans le championnat, mais ce n’est pas uniquement une question physique : vous devez être davantage préparé mentalement. Maintenant, je connais les attentes pour cette année. »

Quel conseil de Fausto Gresini conserverez-vous à l’esprit ?

« Fausto était une très belle personne, avec beaucoup d’esprit, également durant les weekends de course. Mais j’ai vu le même esprit chez Nadia, chez Luca, chez Lorenzo, et tous les garçons de l’équipe sont très motivés. Nous avons un excellent soutien de Ducati et ce sont les meilleures conditions pour débuter la saison. C’est une très belle famille dans laquelle j’ai passé trois ans, mais c’est la première année sans Fausto. Je veux débuter la saison pour lui et arriver à la meilleure place possible pour toute l’équipe. »

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Gresini MotoGP