Ce n’est rien de dire qu’en ce moment, entre Johann Zarco et KTM, le compte n’y est pas. Les premiers tours de roues lors de l’intersaison avaient donné l’alerte. Et la suite a confirmé les mauvais augures. Ce premier Grand Prix au Qatar ne pouvait qu’être la suite de cette phase d’adaptation décidément compliquée entre le pilote français et la machine autrichienne. En ce sens, ce week-end à Losail a été un « stress test » entre les deux parties. Qui ont réussi l’épreuve.

Certes, on ne pavoise pas. Pit Beirer, l’homme des sports de la firme de Mattighofen a ainsi sobrement déclaré : « nous sommes satisfaits de voir que nous sommes moins loin du vainqueur que l’an passé. Mais nous ne sommes pas contents du reste ». Il faut dire que, pour enfoncer encore un peu plus le clou, Aprilia a fait le top 10 visé par KTM grâce au frère de son pilote le plus en vue, Aleix Espargaró.

Mais dans le box de Johann Zarco, il y a eu des tensions. A tel point que le même Beirer nourrissait quelques craintes au départ de la course qatarienne : « frustré comme il l’était après les journées du vendredi et du samedi, nous avions de grandes inquiétudes, et ma plus grande peur était que, à cause de toute cette frustration, il essaie de forcer le destin, de tout lâcher et éventuellement se blesser. Heureusement, il n’a pas fait ça, mais a plutôt opté pour une course sage ».

Une prestation qui s’est terminée avec le point de la quinzième place, à quinze secondes du vainqueur Dovizioso. Beirer commente : « peut-être était-il finalement important qu’il y ait eu des tensions dans le box ce week-end. C’est là que nous avons touché le fond. Nous avons réalisé qu’il était là, mais il a aussi compris qu’il devait faire quelque chose pour nous sortir de cette ornière ».

Dimanche soir, Zarco déclarait : « Mon objectif était de terminer la course et de voir comment la moto fonctionnait au cours des 22 tours. J’ai encore beaucoup appris lors de cette première course avec KTM et nous avons été meilleurs que prévu. Être à 15 secondes du sommet, ce n’est pas si mal. Mon intention était d’entrer dans le top dix, et je pense que c’est un objectif réaliste si nous continuons comme ça. J’ai eu plus de problèmes aujourd’hui que prévu, mais en Argentine, je veux attaquer fort pour être dans le top 10. Si j’échoue, je vais essayer de marquer autant de points que possible. Pour les prochaines courses, j’accepterai ce que j’ai et je m’y adapterai. Je dois accepter que mon feeling sur la moto soit souvent mauvais, mais je dois y faire face . Une nouvelle phase commencerait donc entre Zarco et KTM…

MotoGP, Qatar J3 : classement

14Andrea DOVIZIOSODucati42’36.902
293Marc MÁRQUEZHonda+0.023
335Cal CRUTCHLOWHonda+0.320
442Álex RINSSuzuki+0.457
546Valentino ROSSIYamaha+0.600
69Danilo PETRUCCIDucati+2.320
712Maverick VIÑALESYamaha+2.481
836Joan MIRSuzuki+5.088
930Takaaki NAKAGAMIHonda+7.406
1041Aleix ESPARGARÓAprilia+9.636
1121Franco MORBIDELLIYamaha+9.647
1244Pol ESPARGARÓKTM+12.774
1399Jorge LORENZOHonda+14.307
1429Andrea IANNONEAprilia+14.349
155Johann ZARCOKTM+15.093
1620Fabio QUARTARAROYamaha+15.905
1788Miguel OLIVEIRAKTM+16.377
1817Karel ABRAHAMDucati+22.972
1953Tito RABATDucati+23.039
2055Hafizh SYAHRINKTM+43.242
Not Classified
38Bradley SMITHAprilia2 Laps
43Jack MILLERDucati10 Laps
63Francesco BAGNAIADucati13 Laps

 

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP