Lorsque Simon Crafar laisse traîner son micro estampillé MotoGP dans les stands durant les séances, il en ressort toujours quelque chose de croustillant. Cette fois, c’est tombé sur Pit Beirer, l’homme des sports chez KTM, qui a parlé de ses deux pilotes officiels. Attention, ça peut piquer…

D’abord, il est bon de rappeler que le meilleur résultat au terme d’un Grand Prix du Qatar MotoGP pour une KTM est une seizième place. La firme de Mattighofen la doit à Pol Espargaró. Ce dernier a ramené un podium de Valence en 2018. Et le voilà devant Valentino Rossi et Johann Zarco au terme de la première soirée de l’édition 2019 à Losail. Ce qui veut dire la seizième position… Mais Pit Beirer n’en prend pas ombrage. Il a son Espagnol à la bonne. Certes. Mais le Français Johann Zarco ?

A Crafar, il raconte : « on a beaucoup de travail avec maintenant quatre pilotes sur la grille. On a fait ce qu’il faut pour devenir plus important, il faut à présent devenir plus rapide.  Je touche du bois car nos quatre pilotes sont opérationnels. Nos techniciens n’ont aucun repos, mais c’est ce qui est aussi excitant ».

Il poursuit : « Pol est celui qui connaît le plus la moto. Il nous a montré il y a deux semaines lors des essais ici même que l’on pouvait être rapide à Losail. Nous sommes un peu surpris car on le voit devenir meilleur à chaque sortie. Il fait progresser la moto. Il demande des choses, on les lui donne et il s’améliore encore, alors tout se passe parfaitement bien ».

Cependant… « je ne vais pas mentir, nous espérions que Johann s’adapte plus facilement à notre moto. Mais il a du mal. Ce qui démontre que notre machine a besoin d’être pilotée d’une façon différente des autres. Johann doit s’adapter à notre moto. Pour l’instant, il roule avec un rythme décent, mais nous n’y sommes pas ».

« Nous ne faisons que commencer et je pense que si nous montrons que nous pouvons amener notre moto à un haut niveau avec Pol, les autres pilotes suivront. Alors je suis très heureux de voir Pol progresser de cette façon ».

Il termine : « c’est la même chose avec Syahrin. Il vient aussi d’une bonne moto et il souffre sur notre machine. En revanche je vois Miguel Oliveira faire du bon travail en venant de la Moto2. Il nous a déjà montré de belles choses. Il semble que si vous partez d’une page blanche pour aborder notre moto, il est plus facile de développer un style de pilotage qui lui va bien. Vous ne pouvez définitivement pas la mener comme une Yamaha par exemple ».

MotoGP, Qatar J1 : chronos

193Marc MÁRQUEZHonda1’53.380
212Maverick VIÑALESYamaha1’53.8540.4740.474
343Jack MILLERDucati1’53.9080.5280.054
49Danilo PETRUCCIDucati1’54.0530.6730.145
520Fabio QUARTARAROYamaha1’54.1540.7740.101
64Andrea DOVIZIOSODucati1’54.2560.8760.102
721Franco MORBIDELLIYamaha1’54.2750.8950.019
842Álex RINSSuzuki1’54.3200.9400.045
941Aleix ESPARGARÓAprilia1’54.3670.9870.047
1036Joan MIRSuzuki1’54.4021.0220.035
1199Jorge LORENZOHonda1’54.4281.0480.026
1230Takaaki NAKAGAMIHonda1’54.4441.0640.016
1335Cal CRUTCHLOWHonda1’54.4521.0720.008
1463Francesco BAGNAIADucati1’54.8011.4210.349
1553Tito RABATDucati1’55.0321.6520.231
1644Pol ESPARGARÓKTM1’55.0531.6730.021
1746Valentino ROSSIYamaha1’55.1371.7570.084
185Johann ZARCOKTM1’55.4122.0320.275
1929Andrea IANNONEAprilia1’55.4322.0520.020
2088Miguel OLIVEIRAKTM1’55.6352.2550.203
2117Karel ABRAHAMDucati1’55.6542.2740.019
2255Hafizh SYAHRINKTM1’56.4373.0570.783
2338Bradley SMITHAprilia1’56.8343.4540.397

 

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP