KTM s’est officiellement présenté dans son fief de Mattighofen. Comme une démonstration de force, car les Autrichiens ont mis en lumière l’ensemble de leur implication en Grand Prix. En 2019, celle-ci pris une ampleur particulière avec l’arrivée du team satellite Tech3. Les ambitions sont réelles, les moyens aussi. Mais avec un MotoGP actuel au niveau le plus élevé, il ne faut plus jurer de rien. C’est donc aussi avec humilité que KTM aborde cette année son sujet.

C’est en rang serré que les troupes KTM se sont dévoilées ce mardi. Aux côtés des pilotes d’usine MotoGP Pol Espargaró et Johann Zarco, les équipes d’Ajo et de Tech 3 étaient également présentes. “Nous avons un plan à long terme“, déclare Pit Peirer.

Avant la troisième saison MotoGP, la présentation du team MotoGP Red Bull KTM Factory Racing a eu à Mattighofen. À cette occasion, KTM et Red Bull ont présenté un total de onze pilotes et trois équipes différentes. L’équipe d’usine KTM se produira en MotoGP avec Pol Espargaró et Johann Zarco. Ensuite, il y a l’équipe Red Bull KTM-Ajo en Moto2 avec Brad Binder et Jorge Martin, et en Moto3 avec le vainqueur de Valence, Can Öncü âge de 15 ans. Ajoutez à cela la nouvelle équipe junior Red Bull KTM Tech 3, qui s’alignera en Moto2 avec Marco Bezzecchi et Philipp Öttl. En MotoGP, ce sera avec Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin, sous le ton bleu de Red Bull, déjà vu avec la Scuderia Toro Rosso en Formule 1.

Le PDG Stefan Pierer a commenté : “nous voulons gagner la cinquième année“. Le manager de l’équipe, Mike Leitner, a ajouté : “même les dix premiers du classement sont impressionnants dans cette catégorie.” Pour rappel, Pol Espargaró n’a réussi qu’un top 10 en 2018… Mais c’était une troisième à Valence.

En 2017, nous avons atteint deux neuvièmes place avec Pol et avons ensuite déclaré que nous voulions attaquer les six premiers en 2018. Mais nous n’avons même pas réussi à terminer huitième d’une course, à l’exception de la course sous la pluie à Valence », confie Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport. “En MotoGP, il faut être très prudent avec les prévisions. Nous voulons juste faire un autre pas en avant dans le projet global. Nous le savions après les essais de novembre : il y a maintenant environ 100 petites choses qu’il nous faut améliorer sur notre moto. »

Le même Pit Beirer s’attarde sur l’équipe Tech3 : “nous espérons que Miguel Oliveira apprendra vite et que Hafizh Syahrin pourra également se distinguer comme il l’a déjà fait en 2018. Nous espérons qu’ils pourront attaquer le top 10. Mais nous devons d’abord entrer dans ce top dix avec l’équipe d’usine avant de pouvoir dire que l’équipe satellite doit également faire partie de cette hiérarchie. ”

Stefan Pierer a annoncé que, si nécessaire, ils attendraient dix ans en MotoGP pour remporter leur première victoire. “Nous n’avons gagné le Dakar qu’à la dixième année et il a fallu sept ans dans la série américaine de Supercross pour remporter le premier titre avec Ryan Dungey“, a-t-il déclaré.

Pit Beirer ajoute : “chez KTM, nous ne sommes conscients de ce qui nous attend lorsque nous entrons dans une série. Nous n’avons pas peur. Sinon, on resterait chez nous. Nous sommes sérieux. Nous nous sommes préparés avec soin et poursuivons un plan à long terme. ”

« En 2012, nous sommes revenus en Grand Prix. Nous avons maintenant des structures allant de la Red Bull Rookies Cup aux catégories Moto3 et Moto2 jusqu’au MotoGP. Grâce à Hervé Poncharal, qui croit en nous, nous avons maintenant une équipe satellite en MotoGP “, a-t-il souligné sur Speedweek.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP