La politique de guerre éclair menée par Yamaha sur le marché des transferts peut être considérée comme un coup stratégique de génie au vu des événements qui ont suivi. La firme d’Iwata n’avait certainement pas pu prévoir la pandémie qui s’est déclarée quelques semaines après la signature des contrats de Viñales et de Quartararo tout en échafaudant un solide plan de reconversion pour Valentino Rossi. Mais la démarche a démontré que la fortune souriait aux audacieux. Un résultat que l’observateur Carlo Pernat évalue alors que le lancement de la saison 2020 est un sujet d’actualité. L’Italien n’oublie non plus le pilote test Lorenzo…

Car il y a aussi cette recrue de choix. Jorge Lorenzo, qui a ramené trois titres mondiaux à Yamaha en MotoGP est à présent le pilote test d’Iwata. Un poste pris quelques mois après l’annonce d’une retraite en bonne et due forme faite à son dernier employeur Honda. Mieux, Por Fuera a la possibilité de faire des Grands Prix en invité dans son contrat. Et il semble reprendre goût à la compétition depuis qu’il a retrouvé la M1…

Une instabilité qui interpelle Carlo Pernat : « Jorge doit vider son esprit parce qu’il dit quelque chose de différent chaque jour. » Il faut donc être prudent. D’autant plus qu’il n’a pas vraiment d’option : « chez Petronas, il y a Morbidelli qui est un bon pilote et que tout le monde sous-estime. Je pense que Yamaha se concentre sur les jeunes et s’ils recherchent l’homme d’expérience, ils auront Rossi chez Petronas. La seule chance de Lorenzo est Gigi Dall’Igna avec Ducati. » Autant dire qu’elle est mince…

« Iannone et Quartararo ont le talent pour battre Márquez »

Mais sur la démarche globale de Yamaha, l’Italien donne son quitus : « Yamaha a enfin fait une chose intelligente, quelque chose qu’une grande maison doit faire : elle a pris le meilleur pour l’équipe d’usine et n’a pas laissé tomber Rossi, lui promettant une moto officielle pour les prochaines années. Et Rossi a compris qu’il était juste pour Yamaha de faire comme ça, car à 41 ans, il est difficile de terminer dans le top cinq. Valentino ne pouvait plus décider pour Yamaha. »

Les troupes étant maintenant en ordre de bataille, seront-elles en mesure de prendre la forteresse Marc Márquez ? « Si on ne parle que de talent je crois que les seuls sont Quartararo et Iannone. Je ne suis plus son manager et donc je peux le dire en toute objectivité » assure Carlo Pernat sur GPOne.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team