MotoGP Raul Fernandez : “il faut regarder l’exemple de Fabio Quartararo”

par | 9 décembre 2021

La carrière de Raul Fernandez s’est sérieusement accélérée depuis deux ans, années où il a été d’abord vice-champion du monde de Moto3 à 15 longueurs du titré Albert Arenas. Ensuite, il a pris d’entrée ses aises en Moto2 avec huit victoires et douze podiums qui ne lui ont donné néanmoins que le titre autoproclamé de vainqueur moral face à son équipier, lui, bel et bien couronné, Remy Gardner. Sans sceptre, le voilà à présent sujet du royaume MotoGP. Mais ce n’est pas une tare. Demandez à Casey Stoner et à Fabio Quartararo…

Ce sont justement ces références que met en avant le désormais pilote Tech3 KTM à propos de son nouveau statut parmi l’élite : « il faut regarder l’exemple de Fabio Quartararo » note-t-il surtout sur Motorsport.com. « En voyant son parcours dans les autres catégories, sans avoir rien gagné, beaucoup pensaient qu’il était fou d’arriver en MotoGP, mais aujourd’hui il est champion du monde et tout le monde l’encourage. Finalement, vous êtes guidé par ce que vous ressentez et si tout mon personnel, mon équipe, KTM et moi-même avons décidé d’être ici, c’est parce que nous étions tous convaincus que c’était la meilleure opportunité pour ma carrière sportive et mon avenir ».

Côté conviction, on se souviendra tout de même de l’épisode de l’accord avec KTM, qui avait surtout révélé la volonté de Raul Fernandez de rejoindre les rangs de Yamaha, quitte à faire une année de plus en Moto2… Mais tout ceci est du passé. Même si un résidu de la saison 2021 mine toujours l’esprit du pilote de 21 ans : « le premier objectif sera de se battre avec Rémy Gardner et de prouver, ou du moins de voir, qui est le meilleur dans les mêmes conditions. Cette année, il se battait avec un avantage, à savoir l’expérience d’avoir couru six saisons en Moto2, ce qui me manquait. Mais nous nous sommes battus toute l’année jusqu’au dernier virage de la dernière course ».

Raul Fernandez

Raul Fernandez ne lâche décidément pas Remy Gardner

« Je pense que ce sera mon principal objectif : dépasser mon coéquipier et aussi le pilote avec lequel je me suis battu pour le championnat jusqu’à la dernière course. Gardner sera mon principal rival et ma première cible », déclare le nouveau pilote du team KTM Tech3 qui aura aussi à s’évaluer contre les autres débutants que son Darryn Binder sur une Yamaha, puis Fabio Di Giannantonio et Marco Bezzecchi sur des redoutables Ducati.

Reste tout de même cette satisfaction brute d’être arrivé là où il avait toujours rêvé d’être : « lorsque la liste des pilotes pour 2022 a été publiée il y a quelques jours et que je me suis vu avec des noms comme Marc Marquez, Maverick Viñales, Aleix ou Pol Espargaró, je n’y ai pas cru. C’est une très belle chose. Je dois l’assimiler et le vivre, mais surtout me préparer très bien. Tout ce que j’ai fait cette année a été axé sur la course en Moto2. Je ne me suis pas encore préparé physiquement ou psychologiquement à courir en MotoGP l’année prochaine » reconnait Raul Fernandez qui sera sans aucun doute un autre animal lorsqu’il retrouvera sa RC16 à Sepang fin janvier pour le retour en piste des MotoGP.

Raúl Fernández: “Anche Quartararo è arrivato in MotoGP senza aver vinto nulla”

 

Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing