pub
Raul Fernandez

Raul Fernandez a remis un peu de sel sur une plaie qui a décidément du mal à cicatriser et qui matérialise la blessure faite par le divorce entre KTM et son Champion du Monde de Moto2 Remy Gardner, après seulement une saison d’apprentissage en MotoGP. Une situation de crise que l’Espagnol a aussi vécu un temps puisqu’il ne donnait pas plus satisfaction au staff de Mattighofen qui ne s’est ouvert que sur le tard au sujet de la question de la pénalité libératoire afin de lui permettre de s’échapper vers le clan Aprilia. Mais l’Australien n’a pas eu une telle opportunité, se voyant contraint de quitter les Grands Prix pour le paddock WSBK où il aura les moyens de se relancer via une bonne Yamaha au soutien officiel. Cependant, cette affaire a laissé des traces, puisqu’elle marque encore Raul Fernandez.

Pour comprendre cette sensibilité, il faut rappeler que Raul Fernandez a été l’équipier de Remy Gardner en Moto2, contre qui il a joué dans l’antre Ajo la couronne mondiale en 2021. Une rivalité s’est développée logiquement entre les deux hommes, mais elle les a aussi rapprochés dans leur aventure courte et commune en MotoGP, où ils sont restés voisins de box sous le label KTM. On sait comment s’est déroulée cette saison et surtout comment elle a fini, avec un Remy Gardner dindon de la farce et un Raul Fernandez sauvé in extremis des eaux en saisissant la bouée Aprilia. Une affaire classée ? A voir, car il faut croire qu’avec cette intervention, Raul Fernandez n’a définitivement pas aimé ce qu’il a vu.

Raul Fernandez : « ils ont essayé de mettre beaucoup de tension entre lui et moi« 

Dans une interview accordée à YouTube Pecino GP et relayée par motorcyclesports, l’Espagnol a clairement indiqué qu’il n’était pas d’accord avec le traitement réservé à l’Australien : « dans cette catégorie, il faut deux ans » signale-t-il, rappelant ainsi la même position affichée par Marco Bezzecchi. « L’un pour tout comprendre et l’autre pour démontrer votre potentiel ». Et il en arrive à cette prise de position franche : « Remy Gardner ne mérite pas ce qu’ils lui ont fait. C’est l’un des pilotes que j’ai le plus regardés pour apprendre ».

Raul Fernandez a également précisé qu’il avait toujours entretenu une bonne relation hors de la piste avec Remy Gardner, malgré les rumeurs qui circulaient concernant une tension présumée entre les deux : « Remy et moi avons toujours eu une bonne relation en dehors de la piste. Nous nous sommes battus et avons eu des batailles pendant les courses, mais à l’extérieur, nous avons toujours été très amicaux l’un envers l’autre. Ils ont essayé de mettre beaucoup de tension entre lui et moi, mais c’est quelqu’un que j’apprécie vraiment ». Chez KTM, on semble avoir aussi retenu quelque chose de cette triste expérience puisque l’on a déjà jurer qu’Augusto Fernandez, qui arrive en 2023 en MotoGP exactement dans les mêmes conditions que Remy Gardner en 2022, ne sera pas sacrifié après un an, quoi qu’il arrive.

« Rémy Gardner ne mérite pas ce qu'ils lui ont fait » - Raul Fernandez

Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández, Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP