De Luigi Ciamburro / Corsedimoto.com

Romano Albesiano parle du nouveau prototype Aprilia MotoGP. Une moto qui promet bien, mais dont l’alarmant coronavirus a reporté les débuts en course.

Aprilia avait une grande envie de débuter la saison MotoGP 2020. Après un an de dur labeur à l’usine et sur la piste, les techniciens de Noale se sont empressés de préparer les premiers prototypes RS-GP. Une moto revisitée de la tête aux pieds, à commencer par le nouveau moteur V4 à 90 degrés. Massimo Rivola a concentré son attention sur l’organisation de l’équipe, Romano Albesiano sur la partie ingénierie.

L’objectif est de sortir de la partie basse du classement des constructeurs et de viser enfin les positions qui comptent. « La moto est complètement nouvelle, en commençant par le moteur », a expliqué Albesiano, « nous avons changé le V entre les cylindres, pour le simplifier et avoir plus de possibilités pour jouer avec les calages d’allumage, et aussi pour avoir une marge de manœuvre plus grande sur les soupapes d’échappement. Beaucoup d’innovations. Autour du moteur est née une toute nouvelle moto, d’un point de vue de la partie-cycle et en particulier de l’aérodynamique. Les différents départements doivent penser de la même manière. Quand de nombreuses et nouvelles personnes clés arrivent dans l’équipe, le facteur crucial est l’intégration parmi les personnes et les départements. C’est ce qui s’est passé avec beaucoup d’enthousiasme et de façon positive pour tout le monde. Et avec du respect pour tout le monde, toujours ! En particulier dans un championnat de ce niveau, mais nous avons nos cartes à jouer et nous pensons que nous pourrons faire mieux que les années précédentes. »

 

 

ALEIX ESPARGARÓ SE TIENT PRÊT
Le désir de débuter le championnat MotoGP était tel qu’Aleix Espargaró avait anticipé le départ au Qatar de quelques jours. Avant que le gouvernement ne décide de fermer ses frontières nationales aux Japonais et aux Italiens. « La première course est toujours la plus excitante et celle qui apporte le plus de victoires », avoue le pilote Aprilia, « et dans mon cas, plus que jamais. J’ai passé de nombreuses années où j’ai été ainsi très enthousiaste, mais maintenant nous devons attendre. » Les résultats des tests hivernaux en Malaisie et au Qatar ont été bons. « La vérité est qu’Aprilia a fait un excellent travail. J’attendais peut-être cette moto il y a quelques saisons, mais elle est maintenant arrivée. Nous ne gagnerons pas le championnat du monde, mais la moto est excitante. »

La pandémie de coronavirus a obligé à reporter indéfiniment la première course MotoGP de l’année. L’équipe de Vénétie avait prévu un test à Jerez pour la semaine prochaine mais a dû y renoncer. L’Espagne a bloqué les vols en provenance et à destination de l’Italie, le circuit de Jerez a été fermé pour 15 jours. Aleix devra encore attendre quelques mois avant de retrouver la nouvelle Aprilia RS-GP. « L’un des aspects positifs de cette pause est peut-être que nous pouvons continuer à travailler sur la fiabilité, qui est encore notre point faible. Je suis sûr que nous allons l’améliorer. »

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Luigi Ciamburro

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini