Le premier Grand Prix est passé et il a lancé véritablement l’aventure entre le team Avintia Ducati et son nouveau pilote Johann Zarco. Le chef d’orchestre de la structure qui veut passer de réputation de privé à celle de structure satellite qu’est Ruben Xaus fait le point sur cette première expérience. Et il est assez direct… Il faut dire que c’est aussi un ancien pilote.

Ruben Xaus était saignant sur la piste lorsqu’il joutait en mondial Superbike avec une Ducati. Aujourd’hui, il a des Ducati dans le box marqué par les couleurs Avintia qu’il représente. Cette saison, elles accueillent un pilote de premier plan en la personne de Johann Zarco. Et l’ambition est de monter en gamme dans le paddock. Mais tout ça se mérite par des résultats qui viendront avec du travail fait en commun. C’est justement sur ce sujet que l’Espagnol s’est exprimé…

Comment évalue Ruben Xaus sa nouvelle recrue Johann Zarco ? « Zarco essaiera évidemment de passer dans l’équipe officielle Ducati » explique-t-il à Sky Sport MotoGP. « Je pense que vendredi il a sous-estimé ses rivaux, il l’a dit publiquement, il pensait que c’était plus facile et finalement vous voyez ce qui s’est passé. Il sait qu’il doit rester éveillé, tout le monde est très fort ici, s’il veut cette moto, il doit la mériter ».

« Chez Ducati, tout le monde l’a soutenu. Bagnaia est jeune et Italien, Miller montre qu’il la mérite. Il y a beaucoup de discussions ici, mais si vous ne gagnez pas vous n’êtes personne, celui qui commande c’est celui qui est devant » ajoute Xaus.

« On lui donne ce dont il a besoin »

Johann Zarco a une âme sensible avec ses avantages et ses inconvénients. L’expérience KTM a mis en valeur son caractère. Quand les choses n’allaient pas bien, il réagissait sans filtre… En même temps, il a décidé de ne pas continuer juste pour de l’argent. Il a pris le risque de rester à pied pour clore une situation insatisfaisante.

« C’est un pilote qui veut se faire chouchouter » constate Xaus. « Nous parlons de pilotes qui roulent à 300 km / h, jouent sur des dixièmes. Si vous avez la tête claire, c’est beaucoup plus facile. Zarco est très sensible, analyse très bien les situations, a un calme extrême le week-end. Quand les choses ne vont pas bien, il a évidemment plus de pression. On lui donne ce dont il a besoin, je pense qu’il peut faire de belles choses avec nous ».

Ruben Xaus travaille donc déjà à garder son pilote pour 2021. La concurrence est rude chez Ducati et tant que Dovizioso n’aura pas clarifié sa situation, tout sera possible…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing