Ruben Xaus est le directeur sportif d’une équipe Reale Avintia qui, jusqu’à présent, n’a pas marqué les esprits en MotoGP. Si ce n’est par sa gestion particulière et son manque de résultats. Mais l’ancien pilote peut espérer voir ses troupes monter en gamme avec un nouveau contrat Ducati qui offre plus d’opportunités, et notamment celle-ci : avoir Johann Zarco dans ses murs. Une présence qui fait déjà son effet auprès de Ducati, si l’on en croit l’Espagnol.

En reconduisant son partenariat avec Ducati pour deux ans supplémentaires, le team Reale Avintia ne s’est pas seulement contenté de renouveler un bail. Il a aussi approfondi le lien avec l’usine de Borgo Panigale en s’assurant d’une paire de Desmosedici GP19. Un partenariat renforcé qui lui a donné une image suffisamment solide pour qu’un pilote comme Johann Zarco y voit l’occasion de remettre sa carrière sur les rails.

L’équipe a maintenant un plus grand soutien du constructeur que les années précédentes, ce qui ne manque pas d’élever ses ambitions dans son aventure en MotoGP. Ruben Xaus sur le site officiel du MotoGP a expliqué que les nouveaux objectifs de l’équipe Reale Avintia : « « nous voulons devenir une équipe de pointe et pour ce faire, nous avons dû signer un nouveau contrat pour obtenir un meilleur matériel. Ducati nous offre désormais bien plus. Ils ont fait de nombreux sacrifices. Pour être de meilleurs clients, nous devons avoir quelque chose de mieux de leur part. Nous avons trouvé un accord et prolongé le contrat de deux ans. »

Le directeur sportif de l’équipe espagnole a ensuite évoqué l’engagement de Zarco, un excellent pilote qui peut aussi être important pour le développement : « grâce au nouveau contrat avec Ducati, nous avons pu intégrer Zarco dans notre projet et faire un pas en avant. L’usine Ducati elle-même est allée de l’avant et a mis à notre disposition plus de matériels que convenu. Je pense aussi que cela leur a donné beaucoup d’informations. Il analyse tout en détail et il est très précis dans ses instructions sur la meilleure façon de contrôler la moto. »

 

 

 

Xaus a vu une croissance du pilote français lors des tests d’hiver et il est confiant quant à ses résultats futurs : « je pense que lors du premier test à Sepang, il a commencé à avoir des problèmes physiques car Ducati est une moto qui sollicite beaucoup le pilote. Surtout quand on essaie de comprendre comment et quand il vaut mieux forcer le rythme. Il faut se rappeler qu’il n’était pas monté sur une moto depuis plus de six mois, ce qui explique les problèmes de rythme. Au Qatar, il s’est beaucoup amélioré, il était proche du top 5. »

Reste qu’une nouvelle interruption forcée ait été imposée par la pandémie de coronavirus. Mais comme l’a déjà signalé le Français, il est déjà aguerri à ce genre de situation exceptionnelle, contrairement à ses autres collègues. Il espère tirer profit de cette expérience lorsque les hostilités pourront enfin être lancées.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing