Comme à notre habitude, cet article sera actualisé en permanence tout au long de cette première journée de test de la saison 2020 à Sepang.

Ce dernier se déroulera de 3h00 à 11h00, heures françaises, avec un beau soleil ce matin mais des prévisions moins optimistes pour cet après-midi et pour dimanche.

Références passées :
– Meilleur tour en test : 1’58.239 (Danilo Petrucci 2019)
– Pole position 2019 : 1’58.303 (Fabio Quartararo)
– Meilleur tour en course : 1’59.661 (Valentino Rossi 2019)

3h00 (10h00 à Sepang) : À l’ouverture de la piste, Fabio Quartararo ne laisse le soin à personne d’inaugurer le tracé malaisien, en inscrivant une première référence en 2’02.182 pour son premier tour lancé. D’après nos informations, il utilise aujourd’hui une moto 2019, conservant la 2020 pour les deux jours suivants.

 

 

Évidemment, on ne s’affole pas du côté de la concurrence car, si la température de piste est propice aux bonnes performances en début et en fin de séance, l’asphalte est sans doute sale et, en tout cas, pas assez gommé pour vraiment aller taquiner le chrono.

Néanmoins, El Diablo ne perd pas de temps et poursuit son effort en 2’01.211 puis 2’00.781 lors des deux passages suivants.

Il précède alors Valentino Rossi, Viñales, Alex Márquez, Joan Mir et Brad Binder.

En moins de 10 minutes, ce ne sont pas moins d’une quinzaine de pilotes qui ont tenu à profiter de la fraîcheur matinale toute relative à Sepang : la saison est bien lancée !

Sans rentrer à son box, Fabio Quartararo effectue un tour moins rapide pour laisser refroidir les pneus avant de refaire une tentative pour le moment avortée.

Au contraire, c’est Maverick Viñales qui hausse le rythme en 2’00.325 pour son deuxième tour lancé, avant d’inscrire 2’00.077 au passage suivant.

Au terme du premier quart d’heure, Aleix Espargaró confirme que l’Aprilia 2020 semble née sous une bonne étoile, en s’emparant de la deuxième position provisoire.

Chez KTM, on n’est pas mal non plus avec Dani Pedrosa qui s’empare du leadership en 2’00.017 lors de son quatrième tour lancé, mais c’est bel et bien l’aîné des frères Espargaró qui casse la barre des deux minutes, en 1’59.427.

 

 

Après ce premier quart d’heure véritablement démarré sur les chapeaux de roues, Johann Zarco fait son entrée, ce qui n’est pas encore le cas de Marc Márquez, Andrea Dovizioso, Álex Rins et Cal Crutchlow.

 

 

Après une demi-heure, Pol Espargaró vient rejoindre son frère au sommet du classement, tandis que Maverick Viñales passe également sous la barre des deux minutes.

C’est le moment où Marc Márquez entre en piste, d’abord prudemment en 16e position au bout de 4 tours, avant d’intégrer le « club des 4 » sous les 2 minutes…

 

 

Avant la fin de la première heure, Fabio Quartararo y fait également son apparition et se révèle le plus assidu en piste, avec déjà 19 tours effectués.

Classement à 4h00 (11h00 à Sepang):

 

Le casque utilisé par Valentino Rossi pour les tests…

 

 

Après ce démarrage sur les chapeaux de roues pour profiter d’une température ambiante encore contenue sous les 30°, les choses se calment un peu et on commence à travailler…

Joan Mir passe à son tour sous les 2 minutes, ce qui n’est pas encore le cas de son coéquipier.

Question travail, l’objectif de ce test est d’obtenir une base de réglages concernant la géométrie de la moto, qui n’évoluera que peu au fil de la saison. L’électronique devra également être réglée le plus finement possible, en fonction de cette géométrie et du moteur. Enfin, de nombreux éléments aérodynamiques seront testés avant de faire homologuer une première configuration à la veille du Grand Prix du Qatar.

 

 

Pour couronner le tout, Michelin a apporté un certain nombre de pneus à tester, à commencer par une nouvelle gomme avant dure réservée aux teams Factory, mais aussi une nouvelle construction avant tendre déjà essayée et toujours en cours d’évaluation, ainsi qu’un avant dur asymétrique et deux pneus arrière tendres différents. Nous reviendrons sur le sujet en détail…

Vers 4h20, Fabio Quartararo accélère le rythme et se hisse en 2e position, à 65 millièmes d’Aleix Espargaró, avant de s’emparer du commandement en 1’58.945 lors de son 22e tour.

 

 

Son coéquipier Franco Morbidelli se porte alors en 2e position, à 4 dixièmes, permettant ainsi aux deux Yamaha Petronas de diriger la meute.

Pour le moment, Johann Zarco, qui découvre sa Ducati GP 19, évolue à 2 bons dixièmes de Tito Rabat sur la même machine et de Francesco Bagnaia sur une GP 20.
Un pilote souriant photographié par notre ami Taufik

 

 

A priori, et bien que présents, Jorge Lorenzo (Yamaha) et Bradley Smith (Aprilia) ne devraient pas rouler aujourd’hui, laissant provisoirement la place aux pilotes test japonais pour la firme d’Iwata et à Lorenzo Savadori pour celle de Noale.

 

 

Classement à 5h00 (12h00 à Sepang):

 

Chez Yamaha Factory, où chaque pilote dispose de 3 M1, Maverick Viñales et Valentino Rossi essaient différentes prises d’air (en fait il y a deux 2020 et une 2019 pour chaque pilote) tandis que le bras oscillant en carbone semble avoir été relégué au placard… Sauf sur la moto de test de Katsuyuki Nakasuga.

 

 

Chez Ducati, Andrea Dovizioso teste les nouveaux étriers Brembo ailetés (voir ici).

 

 

Álex Rins vient se positionner à 25 centièmes de Fabio Quartararo, sur sa Suzuki GSX-RR dont nous apprécions la nouvelle livrée.

 

 

A moins d’une seconde du meilleur temps, Álex Márquez se débrouille plutôt bien en étant le meilleur rookie provisoire. Un air de famille ?

 

 

Chez KTM, le duel entre Iker Lecuona et Brad Binder est également intéressant, même si le premier est surpris des efforts physiques que demande une MotoGP…

 

 

On approche maintenant des heures les plus chaudes de la journée, et seuls 8 pilotes sont encore en piste, dont Fabio Quartararo, Maverick Viñales (un moment arrêté suite à une chute en fin de circuit), Andrea Dovizioso, Francesco Bagnaia, Miguel Oliveira, Sylvain Guintoli, Katsuyuki Nakasuga et Kohta Nozane.

Les pilotes vont maintenant s’hydrater et se restaurer avant de continuer à travailler dans le calme, et, possiblement, tenter une nouvelle attaque du chrono en fin de journée. Enfin, ça c’est sur le papier…

Juste avant la fin de la troisième heure, Johann Zarco, alors 23e, améliore ses trois premiers secteurs avant de tout reperdre dans le quatrième. L’adaptation à la Ducati semble moins aisée que pour la Honda. Ses commentaires seront intéressants.

A l’inverse, Jack Miller progresse et porte le flambeau Ducati à la troisième place provisoire.

 

Classement à 6h00 (13h00 à Sepang) :

 

Avec la chaleur, la piste semble maintenant plus lente que ce matin. Seul Aleix Espargaró tourne encore sous les 2 minutes et il n’y a plus que 4 pilotes en piste.

Toutefois, à 6h30, Cal Crutchlow hausse le ton, gagne 10 places et bondit à la 3e position, devenant ainsi le porte-étendard provisoire de Honda en 1’59.234 !

 

 

Dans la foulée, Franco Morbidelli tente une attaque qui échoue à seulement 51 millièmes de son coéquipier.

 

 

Il serait étonnant que le record de la piste ne tombe pas au cours de ces 3 jours. Il est pour le moment détenu par Danilo Petrucci, lors du test 2019, en 1’58.239.

 

Classement à 7h00 (14h00 à Sepang) :

 

Si Franco Morbidelli est pour le moment le plus assidu en piste avec 50 tours, les convalescents remplissent également leur contrat, à commencer par Marc Márquez (38 tours malgré son épaule opérée), Miguel Oliveira (30 tours malgré son épaule opérée), Iker Lecuona (29 tours malgré son syndrome des loges opéré) et Takaaki Nakagami (26 tours malgré son épaule opérée). Bien sûr, pas question de forcer le premier jour car il faut assurer les deux jours suivants avant d’avoir encore exactement un mois pour parfaire sa condition physique avant le Grand Prix du Qatar.

Comme prévu, le ciel commence à se couvrir…

 

 

La pluie n’allant pas tarder et la piste étant actuellement dénuée de toute activité, nous vous proposons ce petit interlude qui résume assez bien (à nos yeux) la saison 2019…

 

 

La pluie fait une petite apparition à 7h25…

 

 

La pluie a cessé mais la piste est encore mouillée. Toujours pas d’activité en piste.

 

Classement à 8h00 (15h00 à Sepang) :

 

Le soleil est revenu et on chauffe la Suzuki d’Álex Rins

Les vitesse de pointe de ce matin : Yamaha réduit quelque peu son retard sur les V4 grâce à son modèle 2020. Mais, d’après Simon Crafar (MotoGP.com) qui l’a recueilli de Massimo Meregalli, ce dernier semble un peu moins homogène que le 2019 bien que 5 km/h plus rapide.
Fabio Quartararo roulait ce matin sur sa 2019 (il utilisera sa moto d’usine demain) qui concède 9 km/h à la meilleure Ducati. Cela ne l’a pas empêché le faire le meilleur temps. Toujours la recherche du meilleur compromis. A voir si El Diablo est plus lent demain sur un tour, avec la 2020….

 

 

Classement à 9h00 (16h00 à Sepang) :

 

Juste après 9 heures (16h00), Francesco Bagnaia est le premier à reprendre la piste, suivi par Jack Miller, et établit un chrono en 2’02 signifiant que la piste est maintenant quasi sèche.

 

 

 

Takaaki Nakagami, 22e, a avoué que sa condition physique était pire que ce qu’il pensait, après avoir subi la même opération à l’épaule que Marc Márquez. Le pilote japonais l’estime à seulement 60% d’une récupération complète.

 

 

 

L’activité s’intensifie avec les retours en piste de Maverick Viñales, Danilo Petrucci, Dani Pedrosa, Miguel Oliveira, Tito Rabat, Katsuyuki Nakasuga et Kohta Nozane

 Danilo Petrucci est en 2’00.6, Maverick Viñales en 2’00.7 : la piste est sèche et va maintenant s’améliorer jusqu’à la fin de séance, dans une heure et demie.

Pour le moment, seul Andrea Dovizioso améliore légèrement et gagne une place mais la plupart des pilotes ont testé l’adhérence de la piste, et sont maintenant prêts pour profiter de la dernière heure avec un revêtement plus frais…

 

 

 

Classement à 10h00 (17h00 à Sepang) :

 

45 minutes avant le drapeau à damier, Johann Zarco, alors 24e en 2’01.333, produit son effort et réalise 2’01.060 puis 2’00.924 : une petite amélioration qui le porte à la 23e position. Un tour pour laisser refroidir les pneus et le Français s’empare de la 19e place en 2’00.464.

Pendant ce temps, Fabio Quartararo commence à se chauffer en allumant les deux premiers secteurs en rouge avant de relâcher dans les deux derniers…

A 30 minutes de la fin de séance, Miguel Oliveira gagne un dixième et une place : il faut dire que les temps sont relativement serrés, avec 14 pilotes dans la même seconde !

10 minutes plus tard, Jack Miller, alors 5e à 0,383, améliore tous ses partiels, mais gagne seulement 7 centièmes et reste à la même place. Au passage suivant, il n’est plus qu’à 2/1000 de Cal Crutchlow mais conserve la même position.

A 15 minutes de la fermeture de la piste, tous les pilotes sont maintenant dans leur box à l’exception d’Álex Rins, d’Andrea Dovizioso et de Francesco Bagnaia : on espère qu’ils sont en train de monter des pneus tendres pour l’ultime attaque de la journée !

Hélas pour le sport et tant mieux pour les passionnés français, ce n’est pas le cas car la pluie refait son apparition et la totalité des moteurs se tait une dizaine de minutes avant la clôture officielle. La hiérarchie restera donc semblable à celle établie avant la pluie. Demain est un autre jour…

 

 

 

Classement final du Sepang Test J1 :

Crédit classements: MotoGP.com


Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team