Après plusieurs mois d’interruption, nous reprenons à l’occasion de ces tests à Sepang notre habitude de vous reporter intégralement les propos de Johann Zarco, de façon brute, donc sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.

A côté de la communication parfois un peu formatée des traditionnels communiqués de presse, les échanges entre le pilote français et les journalistes dans l’hospitalité du team Monster Yamaha Tech3 sont d’une richesse et d’une simplicité que les vrais passionnés apprécieront (vous pouvez retrouver tous ses débriefings passés dans notre rubrique “Interviews“).

Il y a toujours le petit détail qui nous fait plonger chaque jour davantage en immersion dans le monde de la MotoGP…


Johann Zarco : « Aujourd’hui, j’ai décidé d’utiliser ma moto de l’année dernière pour avoir d’autres informations et comprendre encore davantage de choses à propos de mon feeling. Ce matin, les conditions étaient vraiment parfaites pour être très rapide et le chrono de 1’59.5 était plutôt bon, mais pas assez bon. Mais au moins, j’ai pu avoir l’adhérence qui m’a manquée les jours précédents, et je sens que maintenant, avec une année d’expérience en plus, j’ai encore des choses à apprendre. Donc pour le moment, et dans les futurs tests, je continuerai à utiliser la moto dont je me suis servi l’année dernière, pour trouver la façon dont Lorenzo s’en servait il y a deux ans. Car je pense qu’en faisant ce qu’il a fait, cela m’aidera à être plus rapide. »

Vous pensez que le châssis 2016 est une meilleure option ?

« Pour ce que je ressens en ce moment, oui, c’est une bonne option pour moi car cela rend mon travail plus facile.
Avec le team, nous nous connaissons maintenant mieux, mais nous avons encore des petites choses à ajuster, et avec cela plus le nouveau moteur, je devrais être encore plus compétitif pour être sur le podium. »

Que pensez-vous de la nouvelle solution aérodynamique ?

« Quand vous êtes sur la moto, la vitesse de pointe était moindre mais vous avez de la stabilité et l’adhérence du train avant est excellente. »

Quand vous parlez de l’adhérence du train avant, est-ce en entrée de virage ou dans le virage ?

« Non, quand vous êtes complètement incliné et que vous ouvrez les gaz en grand, vous ressentez moins que vous allez perdre l’avant. »

Confirmez-vous que la moto que vous utilisez maintenant nécessite moins d’énergie à piloter ?

« Oui. C’est plus facile et c’est la politique de Yamaha. C’est donc bien de continuer ainsi. »

MotoGP #SepangTest J.3 : Chronos

1. Jorge Lorenzo, Ducati, 1: 58,830 min
2. Dani Pedrosa, Honda, + 0,179 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,222
4. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,339
5. Jack Miller, Ducati, 0,516 +
6 Alex Rins, Suzuki, + 0,518
7. Marc Márquez, Honda, + 0,552
8. Valentino Rossi, Yamaha, + 0.619
9. Johann Zarco, Yamaha, + 0.681
10. Danilo Petrucci, Ducati, + 0.698
11. Tito Rabat, Ducati, + 0.717
12. Andrea Iannone, Suzuki, + 0.785
13. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1.132
14. Takaaki Nakagami, Honda, + 1.241
15. Alvaro Bautista, Ducati, + 1.375
16. Mika Kallio KTM + 1,634
17. Franco Morbidelli, Honda, +1 696
18 Maverick Viñales, Yamaha, + 1,717
19. Karel Abraham, Ducati, + 1.744
20. Xavier Siméon, Ducati, + 1.954
21. Scott Redding Aprilia + 1.982
22. Bradley Smith, KTM, + 2.139
23. Sylvain Guintoli, Suzuki, + 2 290
24. Tom Lüthi, Honda, + 2 296
25. Yonny Hernandez, Yamaha, + 2 393

MotoGP #SepangTest : Chronos combinés des 3 jours

1. Jorge Lorenzo, Ducati, 1: 58,830 min
2. Dani Pedrosa, Honda, + 0,179 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,222
4. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,339
5. Jack Miller, Ducati, 0,516 +
6 Alex Rins, Suzuki, + 0,518
7. Maverick Viñales, Yamaha, + 0,525
8. Marc Márquez, Honda, + 0,552
9. Valentino Rossi, Yamaha, + 0,560
10. Johann Zarco, Yamaha, + 0.681
11. Danilo Petrucci, Ducati, + 0.698
12. Tito Rabat, Ducati, + 0.717
13. Andrea Iannone, Suzuki, + 0.785
14. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1,095
15. Takaaki Nakagami, Honda, + 1.241
16. Alvaro Bautista, Ducati, 1,375 +
17 pôles Espargaró, KTM, + 1 432
18. Mika Kallio KTM + 1,634
19. Bradley Smith, KTM, + 1.690
20. Franco Morbidelli, Honda, + 1.696
21. Karel Abraham, Ducati, + 1.744
22. Xavier Siméon, Ducati, + 1.954
23. Scott Redding, Aprilia + 1.982
24. Sylvain Guintoli, Suzuki, + 2.290
25. Tom Lüthi, Honda, + 2.296
26. Yonny Hernandez, Yamaha, + 2.393
27. Michele Pirro, Ducati, 5,937


Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3