Ce jeudi 26 août 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Silverstone, en prélude au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui aborde une nouvelle manche qui constituera à coup sûr un nouveau test physique pour son épaule convalescente.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez sans la moindre mise en forme.


 

Marc, comment appréhendez-vous ce circuit composé de nombreux virages rapides sur la droite ? Êtes-vous inquiet au sujet de votre épaule à ce sujet ?

« Non, je ne peux pas dire que je suis inquiet car le jeudi je suis toujours optimiste et je me concentre pour l’essentiel sur les réglages de la moto. Tout de suite je ne veux pas songer à mon épaule, car je me sens bien à ce niveau pour le moment. Je me suis bien entraîné, y compris avec le physiothérapeute, donc je suis simplement impatient de débuter le weekend. »

Comment vous mettez-vous en condition avant chaque séance et avant chaque course ? De combien de temps avez-vous besoin pour vous sentir prêt aussi bien mentalement que physiquement, et adoptez-vous un régime alimentaire spécifique ?

« J’applique plus ou moins la même stratégie depuis que je suis en Championnat du monde. En ce sens, je dois dire que j’ai été très chanceux d’évoluer avant cela dans le championnat espagnol dans une équipe très professionnelle. Là, ils m’avaient déjà bien enseigné de nombreuses choses, même si par la suite vous ajustez toujours de petites choses au cours de votre carrière. »

« Mais pour en revenir à ma préparation avant les séances, cela ne dure pas très longtemps, de l’ordre d’un quart d’heure. L’idée est surtout d’échauffer les muscles. Après bien sûr si vous êtes blessé cela devient totalement différent. Du point de vue mental, ce que je fais généralement c’est regarder les essais libres du Moto3. Dès que je regarde ça mon mental commence à se mettre en branle et je commence à bien réfléchir à mes trajectoires et à ce que je vais faire dans ma catégorie. »

« En ce qui concerne enfin le régime alimentaire, rien d’exceptionnel à signaler : Je mange des pâtes, des bananes, du poulet… Des choses saines. Mais rien en particulier non plus, je n’ai pas de secret à ce niveau. Je dirais que la chose la plus importante sur un weekend de course est d’atteindre un certain équilibre et de se sentir à l’aise : Faire les choses de la meilleure des façons possibles. »

“L’important lors d’un weekend est d’atteindre un certain équilibre et de se sentir à l’aise”

 

 

Vous avez récemment rencontré l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola. Ce dernier a déclaré que la chose la plus importante pour tout sportif résidait en effet dans le mental. Partagez-vous la même opinion ?

« On a effectivement eu un moment très sympa avec Pep. On a bien discuté, deux heures je dirais. Nous avons parlé de beaucoup de choses, et c’était bien sûr très intéressant car Pep vous apprend plein de trucs. L’un des aspects les plus intéressants concernant son travail réside dans l’approche du mental et comment approcher les différentes situations qui peuvent se présenter. L’important est de ne jamais penser à ce qui a pu se dérouler par le passé et à ce que les gens peuvent dire, ce qu’il faut c’est se concentrer sur le présent, car c’est là qu’il faut tout donner. Et c’est quelque chose de très important sur le plan mental. Vous pouvez commencer à penser au passé quand vous prenez votre retraite, mais quand vous êtes dans le vif du sujet, il faut rester concentrer sur le présent. »

“Ne jamais penser à ce qui a pu se passer par le passé ou à ce que les gens peuvent dire”

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team