Pol Espargaró est revenu des abîmes où l’avait plongé sa Honda RC213V depuis quelques temps pour se montrer à nouveau à la lumière sur un tracé de Silverstone qui a marqué une réconciliation avec sa moto. Perdurera-t-elle jusqu’à la fin de la saison ? Rien n’est moins certain alors l’Espagnol profite de ce moment qui lui a donné une pole position et un top 5, tout en le faisant entrer dans l’histoire avec son frère Aleix…

Pol Espargaró n’imaginait certainement pas vivre un aussi beau Grand Prix de Grande Bretagne lorsqu’il a mis ses roues de sa rétive Honda sur le tracé de Silverstone pour la première séance d’essais libres. Er pourtant, le cadet d’Aleix, qui n’a pas été en reste en termes de satisfaction mais sous les couleurs Aprilia, a été le fer de lance du box Repsol. Une bonne période qui s’est conclue avec un résultat encourageant le mettant au cinquième rang final.

Pol Espargaró a assuré par la même occasion sa meilleure position jusqu’à présent pour l’équipe Repsol-Honda lors de cette course MotoGP à Silverstone. Parti de la pole position pour la première fois de son ère Honda, il a aussi mené le début de course avant de céder face au futur vainqueur Fabio Quartararo au 5e tour. Sous le drapeau à damier, Pol était à un peu plus de quatre secondes du podium, sur lequel son frère aîné Aleix était autorisé à représenter l’équipe Aprilia pour la première fois.

« Vous vous entraînez toujours un peu plus. Mais nous connaissions notre position avec le pneu arrière tendre, dont on pouvait profiter jusqu’au milieu de la course », explique Pol Espargaró. « Ensuite, j’ai dû survivre. Le côté droit du pneu a été complètement détruit peu après la mi-course. Il était impossible de prendre les virages rapides rapidement. »

Pol Espargaró

Pol Espargaró : “je pense que personne n’a déjà fait ça en MotoGP

Il ajoute : « bien sûr, je voulais plus et j’avais la vitesse des meilleurs, mais pas celle de Fabio. Mais j’ai parfois rattrapé mon frère et Alex Rins. Ensuite, le pneu était complètement fini. Les quatre pilotes Honda avaient choisi les pneus tendres, ce qui était judicieux pour nous et un choix différent de celui de la plupart de nos adversaires ».

Pol Espargaró précise qu’un moment historique a été vécu dans ce Grand Prix de Grande Bretagne grâce à sa famille : « se battre pour la tête et le podium contre mon frère est très spécial. Je pense que personne n’a déjà fait ça en MotoGP. C’est très spécial et c’était très émouvant. J’en suis super fier. L’équipe était contente, car nous avons eu des moments difficiles. Nous étions tristes, tout comme l’équipe et le constructeur. Bien sûr, j’aurais adoré monter sur le podium ».

Il termine : “nous avons fait ce que nous pouvions et devons être vraiment heureux. Si quelqu’un avait prédit que nous obtiendrions la pole ici et que nous serions ensuite proches du podium en course, j’aurais signé immédiatement. » Prochaine étape en Aragon dans deux semaines.

Bataille à trois : Pol Espargaró (44 ans) devant frère Aleix (41 ans) et Fabio Quartararo

MotoGP Silverstone J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team