Jack Miller est heureux de se retrouver dans une position où il pourra jouer les premiers rôles, dimanche, dans ce Grand Prix de Styrie. Avec quatre motos aux six premières places au terme des qualifications, Ducati a retrouvé toute sa superbe sur le Red Bull Ring. Reste néanmoins la question épineuse de la météo avec une pluie redoutée en général, mais pas vraiment par l’Australien en particulier, qui se souvient de sa dernière réalisation au Mans…

Le pilote d’usine Lenovo Ducati Jack Miller a placé sa Desmosedici à la quatrième place, regrettant un retard de 0,306 seconde sur le meilleur temps de Jorge Martin, pensionnaire chez Pramac Ducati. « Nous avons été occupés par beaucoup de choses tout le week-end, nous avons essayé quelques choses », a rapporté l’Australien de 26 ans. « Lors des séances d’essais libres d’hier, nous n’avons pas eu le temps pour une ‘attaque contre le chrono’, même ce matin en FP3, nous l’avons fait assez tard. Néanmoins, j’ai réussi un bon tour en qualifications. La 4ème place n’est pas exactement ce que je voulais. Parce que le pneu arrière se sentait vraiment bien lors du deuxième run. Mais je n’ai pas réussi à faire un tour parfaitement propre. J’ai commis des petites erreurs idiotes, ça peut arriver vite ici. Vous risquez toujours d’en faire trop dans les zones de freinage ».

Il précise même : « surtout après le virage 1, vous voulez emporter toute votre vitesse avec vous jusqu’au virage 3, qui est un long tronçon à plein régime. Après cela, freiner dans le virage 3 est toujours un défi. Dans l’ensemble, je suis satisfait. La quatrième position de départ est bonne », a déclaré JackAss. « Je n’étais que huitième aux qualifications à Assen. Donc c’est bien d’être de retour aux avant-postes ».

Miller

Miller : “je suis préparé à toutes les conditions météorologiques”

Le spécialiste de la pluie Miller ne s’inquiète pas de la météo. « Maintenant, nous attendons de voir ce que le temps fera demain. Je suis préparé à toutes les conditions météorologiques. Si c’est mouillé, c’est bon. Quand c’est sec, je suis rapide aussi. Et quand c’est moitié-moitié, c’est encore mieux ». Il donc paré tout temps. Cependant, on ne plaisante pas avec la pluie sur le Red Bull Ring. Et en effet : « c’est vrai, cette chose nous inquiète. Nous devons être prudents, car cette piste a de grandes variations de pente et l’aquaplaning n’est pas une chose amusante. On en a parlé hier en commission de sécurité, en cas de pluie ils savent quoi faire, arrêter la course ou la reporter, mais ce n’est pas moi qui m’occupe de ces choses, il faudra attendre et voir ce qui arrive ».

Jack Miller est confiant pour la course

MotoGP Styrie J2 : qualifications

Styrie

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team