En ce dimanche 8 août 2021, Valentino Rossi a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit du Red Bull Ring, au terme du Grand Prix de Styrie.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien qui entame sa dernière demi-saison en MotoGP.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Valentino Rossi sans la moindre mise en forme.


Valentino Rossi: « Finalement, la course n’a pas été un désastre car j’espérais marquer quelques points. Malheureusement, j’ai perdu quelques positions durant les premiers tours, mais après mon rythme n’était pas trop mauvais jusqu’à la fin. J’ai pu piloter d’une façon décente. C’était également assez drôle car je me suis bagarré avec plus ou moins les pilotes que je prévoyais, les pilotes qui avaient un rythme similaire au mien hier. Nous avons fini la course et nous avons marqué quelques points. Bien sûr, cette piste n’est pas la meilleure pour les Yamaha car l’accélération et la vitesse de pointe sont très importantes ici, et ce sont deux choses dans lesquelles nous souffrons un peu. Donc finalement, ce n’est pas un si mauvais résultat. »

Que s’est-il passé lors des départs, où vous avez semblé connaître des problèmes ?
« Lors des deux dernières courses de la première partie de saison, au Sachsenring et à Assen, nous avons eu un système différent pour les départs. Le système était mauvais et n’était pas adapté à moi. Avec ce système, je ne me sens pas à l’aise et j’ai perdu à chaque fois lors des départs, que ce soit à Assen ou au Sachsenring. Normalement, je partais bien, avant cette modification. Donc pour cette course nous avons travaillé et nous avons progressé mais nous ne sommes pas encore à 100 %. C’est un problème qui concerne le départ de la course. L’autre problème, c’est que lors des premiers tours tout le monde est à coup sûr très très agressif et nous sommes plutôt lents dans les lignes droites. Donc quand vous êtes dans le paquet avec les autres motos qui sont plus rapides en ligne droite, il est difficile de ne pas perdre de position, car vous essayez de freiner fort mais vous avez les autres motos à côté de vous. Ce n’est pas facile à cause de ça, dans les premiers tours pour nous. »

Pouvez-vous parler du système de départ qui ne vous convient pas ?
« C’est parce que nous avons eu le start device également à l’avant lors des dernières courses, comme les autres motos. Mais le problème pour moi est l’électronique : Avec ce système, vous devez modifier l’électronique et pour moi cela a créé un peu de problèmes. Cette fois, nous avons progressé, mais pas encore suffisamment. »

Nous avons encore vu aujourd’hui un drapeau rouge à cause d’un incident qui s’est passé dans le virage 3. Qu’en pensez-vous ?
« Je pense sincèrement que ce qui s’est passé aujourd’hui avec Pedrosa et Savadori aurait pu se passer partout. Ce circuit comporte trois ou quatre freinages intenses et l’endroit le plus dangereux est le virage 3 car vous y freinez depuis la sortie (du virage précédant). Donc quand vous avez un freinage intense, c’est dangereux et c’est également difficile pour les freins, comme le problème rencontré par Maverick l’année dernière. Ce n’est donc pas seulement une chose, ce sont plusieurs facteurs ensemble, mais je ne sais pas ce qu’on peut faire. »

Pourrait-on reprendre l’ancien tracé ?
« L’ancien tracé était magnifique ! Il est magnifique ! Mais je pense qu’il serait plus dangereux car c’est un vieux circuit qui ne possède pas de dégagements, de ce que je sais. »

Les fans de Hong-Kong vous font savoir qu’ils vous trouvent toujours positif même dans les moments difficiles et que vous avez changé leur vie. Avez-vous un message pour eux ?
« Je dois vraiment remercier mes fans à Hong-Kong. C’est un super endroit, complètement fou, et la passion pour le MotoGP et pour moi est très élevée. Donc, ce que je peux dire, c’est que quoi qu’il en soit, il reste beaucoup de courses avant la fin de saison et que je les remercie tous pour leur soutien durant toutes ces années : Je suis très fier de ça. »

On vous a vu beaucoup parler avec les techniciens Brembo…
« Oui, j’ai parlé avec le techniciens Brembo qui s’appelle Alex. C’est un italien et c’est un très bon garçon. Il était inquiet parce que hier j’étais vraiment à la limite au niveau de la température. Mais aujourd’hui, pour cet après-midi, nous avons modifié réglages de la moto et nous avons essayé de rendre les choses plus faciles pour les freins avant, et, aujourd’hui, ils ont très bien fonctionné durant toute la course. Je n’ai eu aucun problème. »

 

Grand Prix MotoGP de Styrie sur le Red Bull Ring : Résultats 

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team