Il n‘est jamais trop tard pour bien faire. Et si Valentino Rossi a senti récemment que les choses bougeaient chez Yamaha, c’est une véritable révolution qui vient d’avoir lieu chez Suzuki. La firme d’Hamamatsu vient en effet de créer un “Suzuki Racing Company” qui sera indépendant en termes de budget et de décision. Le HRC de Honda est évidemment le modèle. Et ça ouvre la perspective à moyen terme d’un team satellite en MotoGP…

Suzuki est sur la même trajectoire que Honda en externalisant ainsi le département course pour le rendre plus indépendant. La nouvelle “Suzuki Racing Company” dispose de son propre budget et peut prendre des décisions importantes pour l’avenir. Cela devrait avant tout profiter à l’équipe MotoGP, car dans ce milieu, les décisions rapides sont fondamentales.

Jusqu’à présent, l’équipe autour de Davide Brivio devait faire part de ses souhaits au Japon. Là, ils étaient ensuite étudiés par la direction. Ce qui pouvait prendre un certain temps avant qu’une décision soit prise. Maintenant, ce processus devrait être accéléré, car l’équipe de course pourra agir de manière plus autonome.

En plus du MotoGP, les autres activités de course de Suzuki ont été intégrées à la nouvelle “Racing Corporation”. Cela inclut, entre autres, l’Endurance et le MotoAmerica.

Il n’est pas encore acquis que cette restructuration ouvre les plans pour fournir une équipe client dans un avenir prévisible. Cette idée circule depuis un certain temps, mais pour des raisons financières et logistiques, elle n’a pas encore été mise en œuvre. Seules Suzuki et Aprilia n’ont pas de deuxième équipe MotoGP. Il y a quelques mois, Brivio espérait pouvoir travailler avec une équipe de satellites d’ici 2020.



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar