C’est avec un bon chrono pour un rookie de 2’00.270 qu’Álex Márquez avait terminé les deux premiers jours du test de déverminage de ce début de semaine. Il n’avait pu participer au troisième car il devait être mardi dernier à Jakarta pour la présentation officielle de l’équipe Repsol Honda. Il arrivait donc ce vendredi sur la piste de Sepang avec une bonne connaissance de sa nouvelle RC213V et des caractéristiques du circuit avec une machine de MotoGP chaussée en Michelin, dotée d’un très puissant moteur, de freins carbone et d’une électronique très évoluée.

Le Champion du Monde en titre Moto2 réalisait en ce vendredi le treizième temps en 1’59.918, à 0.973 de l’excellent Fabio « El Diablo » Quartararo, et à 0.242 de son frère Marc, qui souffrait de ses problèmes de ligaments aux épaules. Pour comparer avec la Honda, la mieux placée, on rappellera le quatrième temps établi par Cal Crutchlow en 1’59.234.

Ce qui était intéressant chez Álex Márquez était sa progression par rapport à sa participation à deux jours de shakedown, avec son premier passage personnel sous les deux minutes.

Pour situer le 1’59.918 établi par Álex en ce premier jour, l’année dernière après les trois jours de test, Johann Zarco avait été crédité de 1’59.640 sur sa KTM, devant son coéquipier Pol Espargaró en 1’59.751. Le chrono du jeune Márquez est donc tout à fait correct pour un rookie.

La Honda la plus rapide lors des essais hivernaux de Sepang l’année dernière avait tourné en 1’58.780 pilotée par Cal Crutchlow (sixième). Puis lors du Grand Prix de Malaisie, la mieux qualifiée était celle de Cal qui se positionnait 5e sur la grille en 1’58.951. Le meilleur temps d’une Honda en course était le 3e en 1’59.935, à mettre au crédit de Marc Márquez.

Selon Álex Márquez , « Je suis heureux de la façon dont s’est déroulée cette journée. Le test de shakedown nous a permis d’obtenir une base et a aidé un débutant comme moi à commencer à comprendre une moto de MotoGP sur ce circuit. »

« Aujourd’hui, nous continuons à nous améliorer, et nous avons fait quelques progrès avec des pneus usés. La piste est en meilleur état que lors du shakedown et le fait d’avoir plus de pilotes sur la piste me permet d’apprendre plus de choses de ceux qui nous entourent. »

« Je dois travailler sur mon style de pilotage, en essayant d’user moins les pneus dans l’optique de la course. Ce n’est évidemment pas facile, mais je suis convaincu que j’ai tout ce qu’il faut pour progresser. Avec le nouveau pneu, la situation est meilleure à certains égards, mais je n’ai pas l’intention de m’en contenter. »

« Après cette première journée, il est difficile de faire une comparaison avec le test de Jerez, car j’ai dit que j’essayais d’améliorer la confiance avec la moto et la conduite. Il y a évidemment quelques différences depuis la dernière sortie en Espagne. L’objectif reste de s’adapter rapidement à la Honda 2020 pour être rapide. »

« C’est bien de prendre exemple sur chaque pilote, j’essaie d’apprendre quelque chose de chacun d’eux, quelle que soit sa moto. Le point positif est que cela m’aide beaucoup d’être sur la piste avec d’autres pilotes pour comprendre et travailler. »

« Je n’ai pas pu juger de mon potentiel en termes de pourcentage, c’est sûr que je me sens mieux que ce que j’attendais. Malheureusement, je ne sais pas jusqu’où les autres pilotes ont poussé, car ce ne sont que des tests et nous ne découvrirons la réalité à Losail que lors de la première course. »

« La catégorie Moto2 peut être considérée comme une bonne école pour le MotoGP, car elle se rapproche de la classe reine. Michelin, par exemple, est beaucoup plus simple que Dunlop, car avec ce dernier, j’étais à la limite. Bien sûr, il y a encore des choses à améliorer, mais je peux encore rouler naturellement. »

« Malheureusement, mes pneus s’usent trop vite et nous devons donc faire quelque chose pour progresser, dès demain. J’essaie aussi utiliser le frein arrière, car je sais que les pilotes Honda l’utilisent particulièrement bien. »

« Nous avons encore beaucoup de travail à faire, mais l’équipe est formidable et utilise son expérience pour me donner de nouvelles choses à mettre en valeur à chaque roulage. Chaque jour, nous avons été plus rapides et j’attends avec impatience le lendemain. »

 

 

MotoGP Test Sepang J1 : chronos

Crédit classement: MotoGP.com

 

Chronos de référence :

Record des tests : 1’58.239 par Danilo Petrucci (Ducati) en février 2019

Record des essais officiels : 1’58.303 par Fabio Quartararo (Yamaha) en 2019

Record du tour : 1’59.661 par Valentino Rossi (Yamaha) en 2019

 

Photos © Honda Racing Corporation



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team