Lors de la première journée de ces essais malaisiens, Franco Morbidelli emplissait de joie son équipe Petronas Yamaha SRT et les fans locaux en réalisant le deuxième temps en 1’58.996, à seulement 0.051 de son jeune et talentueux coéquipier Fabio « El Diablo » Quartararo.

Pour situer l’excellent niveau de cette performance de l’Italo–Brésilien, il suffit de rappeler que l’an dernier, après trois jours de test, il ne s’était classé que huitième avec un temps de 1’59.141, à 0.902 de la Ducati Desmosedici du leader Danilo Petrucci. Morbidelli était toutefois alors deuxième pilote Yamaha, derrière Maverick Viñales, mais devant Valentino Rossi.

Après sa brillante première journée, « Francky Morbido » s’est positionné ce samedi huitième du classement confondu des deux premiers jours en 1’58.831, à  0.902 de Fabio Quartararo. Il était alors troisième Yamaha, derrière El Diablo et Viñales, devant Rossi.

Il roulait un tout petit peu moins vite ce dimanche et réalisait le treizième temps en 1’58.838. Il se positionnait finalement quatorzième au classement général de ces trois jours avec son 1’58.831 du samedi, à 0.482 de son coéquipier leader Fabio Quartararo. Il était troisième pilote Yamaha derrière Fabio Quartararo et Valentino Rossi, devant Maverick Viñales et Jorge Lorenzo.

Selon Franco Morbidelli, « Je suis très heureux de ce test car nous avons beaucoup travaillé et nous comprenons beaucoup de choses sur la nouvelle moto. J’ai aussi déjà l’impression d’avoir une bonne confiance en moi avec cette nouvelle moto. Nous n’avons pas utilisé le pneu super tendre aujourd’hui pour faire un chrono sur un tour, nous l’avons utilisé hier juste pour la simulation de course normale. Je pense donc que c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas amélioré les temps aujourd’hui. Mais même avec le pneu normal pour faire un chrono, notre rythme n’est pas si éloigné du sommet. Je comprends beaucoup de choses de ces trois jours et nous savons sur quoi nous devons travailler au Qatar. C’était un bon test dans l’ensemble et j’attends avec impatience le Qatar maintenant et nous essayons de faire du bon travail là-bas aussi. »

« Le bilan des trois jours est positif. Aujourd’hui, je n’ai pas utilisé le pneu super tendre, mais à part cela le rythme a été bon et similaire à celui des meilleurs, Rins et Viñales, hier et aujourd’hui. »

« J’ai essayé quelques trucs et je me suis adapté à la nouvelle moto. J’ai collecté beaucoup de données, que j’espère pouvoir utiliser lors des essais au Qatar : je suis assez satisfait de la moto, je dois travailler sur le freinage, mais je peux déjà dire que je suis bien avancé. Il est encore tôt pour voir à quel point je suis confiant avec la moto, mais j’ai compris beaucoup de choses au fil des jours. »

« Je ne peux pas parler pour les autres, mais je pense que les nouveaux pneus donnent plus d’adhérence, ce qui est bon pour nous. Il m’est difficile d’en parler sur la durée car je n’ai pas fait de simulation de course donc je n’ai pas les données pour le dire ».

En arrière-plan de tout cela, il y a toujours le marché, dans lequel Morbidelli reste un pilote intéressant pour plusieurs équipes. « Il vaut mieux ne pas y penser parce que ce genre de choses enlève de la concentration. C’est bien de savoir que d’autres constructeurs s’intéressent à moi, mais je ne dois penser qu’à être pilote. »

Pour le Directeur de l’équipe Razlan Razali, « Je suis heureux que nous ayons pu procéder à la présentation du team avant le début du test, car cela a permis à nos pilotes de se concentrer pleinement sur les trois jours d’essai sans aucune distraction. En général, je pense que le test s’est très bien passé. Bien que nous ne puissions pas encore vraiment nous pencher sur les chronos, je pense que psychologiquement, c’est bon pour les pilotes d’être rapides, et pour les concurrents de le voir. Jusqu’à présent, tout semble positif : Fabio se débrouille très bien sur la nouvelle moto qu’il a depuis seulement deux jours et Franco fait également des progrès avec la sienne. En même temps, nous avons réussi à faire participer les pilotes avec les fans ici pendant ces trois derniers jours, et avec nos invités. Je pense que, dans l’ensemble, le test a été très positif. »

D’après le Team Manager Wilco Zeelenberg, « Le premier test pour la saison 2020 est fait. C’est un test très positif, sans que des choses folles ne se produisent ! Nous avons eu du beau temps pendant tout le test. Pour Fabio, être pendant trois jours en haut des feuilles de temps est très prometteur. Je suis aussi très heureux de voir Franco rouler comme il le fait en ce moment. Je pense qu’il comprend mieux la moto que l’année dernière et qu’il a aussi fait de bons progrès. Nous avons fait ce que nous devions faire et testé ce que nous devions faire, il n’y a pas eu de grosses chutes et maintenant nous sommes prêts pour le Qatar. »

La Yamaha la plus rapide lors des essais hivernaux de Sepang l’année dernière avait tourné en 1’58.644 pilotée par Maverick Viñales (cinquième). Puis lors du Grand Prix de Malaisie, la mieux qualifiée était celle de Fabio Quartararo qui réalisait la pole position sur la grille en 1’58.303. Le meilleur temps d’une Yamaha en course était le record du tour en 1’59.661, à mettre au crédit de Valentino Rossi.

 

 

Classement final de la troisième journée du test MotoGP à Sepang:

Crédit classement: MotoGP.com

 

Classement final des trois jours :

Crédit classements : MotoGP.com

 

Chronos de référence :

Record des tests : 1’58.239 par Danilo Petrucci (Ducati) en février 2019

Record des essais officiels : 1’58.303 par Fabio Quartararo (Yamaha) en 2019

Record du tour : 1’59.661 par Valentino Rossi (Yamaha) en 2019

 

Photos © motogp.com / Dorna, Petronas Yamaha Sepang Racing Team


Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team