Lorsque, à compter du 11 septembre, le paddock du MotoGP arrivera sur le nouvel enrobé de Misano, trois écuries auront déjà de bons indices pour se lancer dans une série de deux meetings en deux week-ends successifs. En effet, Stefan Bradl pour Honda et Dani Pedrosa pour KTM ont effectué une minutieuse reconnaissance des lieux. Avec eux, il y avait Lorenzo Savadori sur l’Aprilia. Et l’Italien prévient que la RS-GP a encore évolué…

Lorenzo Savadori vient de terminer deux journées intenses à Misano. Le testeur Aprilia a roulé une RS-GP 2020, ce qui était inédit pour lui puisque, jusque-là, il n’avait eu droit qu’à la version 2019.  Beaucoup de tours ont été effectués, au point que l’Italien a déclaré au sujet de la machine de Noale : « je la sens de plus en plus à moi ».

« En fait, c’était le premier vrai test avec le RS-GP 20 », a avoué Lorenzo Savadori à l’issue de ces deux jours de tests. « Nous avons collecté beaucoup d’informations et de données intéressantes. À partir des nombreux tours que j’ai déjà effectués avec la version 2019, je confirme qu’il s’agit d’un pas en avant significatif. Nous sommes vraiment satisfaits de ces deux jours de tests, même les temps montrent que nous progressons constamment ».

Une amélioration dans tous les domaines

« La moto est complètement renouvelée, je parlerais d’améliorations dans pratiquement tous les domaines », a-t- il souligné. « Maintenant, je commence à en comprendre beaucoup plus sur les pneus, ainsi que sur la catégorie, en particulier la moto en elle-même. Je ressens de plus en plus la RS-GP comme à moi et par conséquent nous pouvons travailler d’une autre manière, en nous concentrant sur d’autres aspects ».

Une bonne sensation qui mériterait d’être affermie dans de prochains tests. Pour quand ? « Bientôt, mais je ne peux toujours pas dire les dates exactes. J’étais à Brno et au Grand Prix d’Autriche. C’était intéressant de suivre de près les équipes d’usine et les pilotes, ainsi que de voir comment ils se comportent sur la piste « en direct ». Je peux dire que nous grandissons constamment, nous nous améliorons pas à pas ».

Il précise : « il est clair que nous parlons d’une nouvelle moto et que la période de confinement ne nous a pas aidés. Il nous manque des kilomètres ». Sur la prochaine échéance à Misano, qui comptera double, Lorenzo Savadori pronostique : « en tout cas, c’est une piste sur laquelle on peut bien faire, également sur la base des tests de début d’année et de ces derniers essais ».



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Savadori

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini