Avec une vraie fausse annonce, Sefan Bradl a informé son public qu’il profiterait des tests Superbike qui viennent de se dérouler sur le circuit de Jerez de la Frontera pour remplir sa fonction de pilote d’essais Honda HRC.

Or, au terme de ces deux jours, quasiment aucune information n’a été diffusée sur le sujet.

Pourquoi ?

Plusieurs éléments peuvent l’expliquer. Tout d’abord, matériellement, le box du HRC était localisé à l’opposé des box du Superbike : avec une telle disposition, il n’était pas facile pour les journalistes présents sur place d’assurer une observation continue pour voir ce qui se passait…

D’autre part, les trois RC213V dont disposait Stefan Bradl n’étaient pas pourvues de transpondeur, ce qui les excluait du Live Timing du circuit.

Enfin, d’après notre correspondant sur place, le pilote allemand n’a fait que quelques tours le premier jour car il ne souhaitait pas rouler en même temps que les Superbike, puis semblait un peu malade le deuxième, sans doute après avoir attrapé un petit coup de froid…

Dans ces conditions, cet essai semble s’avérer assez peu productif et seules les photos diffusées par nos confrères de GPone permettent de constater que, chez Honda, on paraît encore hésiter entre plusieurs cadres différents, alors que d’autre part les nouveaux ailerons aperçus à Valencia ne semblent plus d’actualité.

Comme pour les autres teams, il faudra donc attendre pour en savoir plus, non pas le shakedown qui se déroulera à Sepang du 2 au 4 février puisque celui-ci est interdit d’accès à la presse, mais le premier test officiel, qui se tiendra du 7 au 9 février en Malaisie…

Notre calendrier complet



Tous les articles sur les Pilotes : Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team