Hier se sont terminées deux journées d’essais privés sur le World Circuit Misano Marco Simoncelli pour bon nombre de pilotes de la catégorie reine des Grands Prix.

 

 

Aux côtés de Michele Pirro (Ducati), Stefan Bradl (Honda) et Matteo Baiocco (Aprilia) au guidon de leurs MotoGP respectives, figuraient en effet Francesco Bagnaia, Jack Miller, Enea Bastianini, Luca Marini, Jorge Martin, Tito Rabat et Matteo Ferrari sur des Ducati Panigale V4 S de route.

Sans avoir la moindre réponse, on peut quand même se demander pourquoi Johann Zarco n’était pas présent au milieu de cette bande de joyeux drilles représentant Borgo Panigale et qui ont visiblement apprécié ce « décrassage »…

 

 

Profitant de cette occasion, les organisateurs du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini, qui se déroulera du 17 au 19 septembre à Misano, ont présenté l’affiche du Grand Prix. Celle-ci, toujours réalisée par Aldo Drudi, est dans la lignée de ses productions précédentes, qui sont devenues de véritables objets de collection.

 

 

Toutefois, cette année, l’accent a clairement été mis sur Ducati et le designer italien explique pourquoi.

« Nous avons mis l’accent sur le thème du “made in Italy” et, dans la Motor Valley d’Émilie-Romagne, il était naturel de se concentrer sur Ducati. Le rouge vif a ensuite été inséré dans un système graphiquement équilibré pour rappeler d’autres éléments : L’unicité du circuit avec sa texture colorée, le drapeau du Riders’ Land, la Riviera de Rimini et de la République de Saint-Marin. Nous avons orienté la texture vers les couleurs du sable et introduit le bleu du ciel et de la mer, qui identifie également Saint-Marin. Nous avons été presque surpris par le résultat, qui, selon nous, a un impact efficace en tant qu’application graphique. Cela reste cependant un impact « racing », mais dans un contexte qui en fait un projet sophistiqué. Nous sommes très satisfaits, car il en résulte un style qui rappelle le “made in Italy” et nous sommes sûrs que nous les reverrons dans les futurs décorations graphiques des équipes et des pilotes. »

Signalons par ailleurs que, malgré la crise sanitaire, le World Circuit Misano Marco Simoncelli fait feu de tout bois en ayant déjà ouvert une nouvelle zone comprenant magasins et lieu de restauration, le MWC Square, et en faisant son maximum pour accueillir le plus de spectateurs possibles au mois de septembre. On parle pour le moment de 23 000 spectateurs contre 10 000 la saison passée, sous réserve d’approbation gouvernementale.

 

 

Enfin, last but not least, si évidemment aucune information n’a été divulguée sur les essais des trois MotoGP en piste, on peut observer dans une vidéo diffusée sur Instagram par Michele Pirro que sa Ducati comporte une bosse à l’endroit où il y a habituellement un creux sur le faux réservoir.

 

 

Le creux sert au pilote à pouvoir poser son casque le plus bas possible afin d’être le plus aérodynamique possible. La bosse sur le prototype du pilote d’essais Ducati, elle, nous fait remarquablement penser à la bosse apparue temporairement au même endroit sur les Yamaha quand les hommes d’Iwata ont décidé de remonter le moteur dans leurs châssis. Le filtre à air avait également été remonté, tout comme l’ECU fixé dessus, ce qui nous avait valu une bosse similaire lors des tests à Valence avant que de nouveaux caches ne soient réalisés pour la saison suivante.

 

 

Toutefois, sans complètement l’exclure, nous sommes loin d’être persuadés que dans le cas présent les mêmes causes produisent les mêmes effets. Nous ne serions même pas loin de penser qu’il pourrait tout simplement s’agir d’un GPS, interdit sur les MotoGP pendant les Grands Prix (sauf ceux à l’usage exclusif de Dorna Sports pour diverses applications visuelles) mais pas durant les essais privés, même si cet appendice semble particulièrement bien intégré…

A comparer avec les dernières Ducati apparues en course:

Le test s’est terminé par une inauguration…

A suivre, donc.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Michele Pirro

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team