Avec cette mention sur la Ducati Panigale V2, il est rappelé que la catégorie Supersport est à l’aube d’un grand changement, scellant le fait que cette saison est le crépuscule d’une ère des 600 qui a été la raison d’être de la catégorie. Mais il faut coller au marché et ce dernier n’est plus aussi cloisonné en termes de cylindrée. Il fallait donc se réinventer pour intégrer ces nouveaux modèles qui se différencient fortement en termes de motorisation. Nous verrons ce que cela donnera sur la piste. En attendant, les nouvelles venues fourbissent leurs armes…

La Coupe du Monde Supersport est historiquement le terrain de jeu des sportives 600 qui ont été pendant longtemps un segment du marché très prisé. Mais la donne a changé dans les concessions ce qui a immanquablement impacté la grille de départ de cette catégorie. Ainsi, lors du dernier rendez-vous à Misano, nous avons vu 26 Yamaha R6, mais seulement six Kawasaki ZX-6R et deux MV Agusta F3 675. Honda a disparu depuis cette saison, Triumph, Ducati et Suzuki ne sont plus des effectifs depuis plusieurs années.

Une nouvelle réglementation devrait changer cela à partir de 2022 et attirer davantage de constructeurs dans la catégorie intermédiaire. Les organisateurs ont jeté leur dévolu sur des motos comme la Ducati Panigale V2 955, la MV Agusta F3 800 ou la Triumph Street Triple RS 765. Une règle d’équilibre devrait harmoniser les différents concepts.

A ce sujet, si l’enthousiasme face à la volonté des organisateurs de s’adapter pour continuer à proposer une belle compétition fait l’unanimité, l’inquiétude sur l’équilibre du prochain plateau est de mise. On se souviendra ainsi de l’évaluation du sujet faite par Christophe Guyot, patron du GMT94 et dont les pilotes Cluzel et Caricasulo sont actuellement en lice sur ses R6 en WSS : « le promoteur Dorna a raison de vouloir ouvrir la catégorie à toutes les marques de moto. C’est ainsi que les importateurs de chaque pays pourront soutenir des teams et des pilotes. En revanche, je ne crois pas aux équivalences de performances avec des cylindrées différentes. Cela faussera toute analyse et ne permettra plus d’évaluer le niveau des pilotes. »

Ducati

La Ducati Panigale V2 se prépare depuis octobre 2020

Les premières rencontres sur la piste seront donc intéressantes, et lorsqu’elles se produiront, il y aura une Ducati Panigale V2 sur laquelle travaille depuis déjà un petit moment le team Barni. L’équipe italienne entretient des relations étroites avec l’usine de Bologne et a été pendant de nombreuses années le bras armé de Ducati dans le Superstock-1000, qui a été supprimé en 2018. Dans la série italienne Superbike, l’équipe Barni est encore aujourd’hui le fer de lance de Ducati.

Randy Krummenacher a terminé le premier test Supersport avec la Panigale V2 en octobre 2020, après quoi Nicholas Spinelli est entré en jeu. L’Italien participe au National Trophy Big Supersport avec le V2 cette année afin de faire avancer le développement pour l’entrée en Coupe du monde.

Barni Racing a terminé son premier test avec le V2 prévu pour le championnat du monde à l’Automotodrom Grobnik en Croatie, également connu sous le nom de Rijeka. Equipé d’un MecTronik-ECU homologué pour le Championnat du Monde Supersport, il a été testé avec Spinelli pendant deux jours. En plus de l’électronique, Barni Team développe également tous les autres domaines de la moto en étroite collaboration avec Ducati et des sponsors techniques.

« Nous sommes la première équipe à amener la Ducati Panigale V2 sur circuit avec une électronique homologuée pour le championnat du monde Supersport. Cela fait partie de notre philosophie de développer les nouveaux modèles Ducati pour la course », a expliqué le patron Marco Barnabo sur Speedweek. « Nous savons que ce sera un très long chemin pour mettre la moto au niveau des autres. Yamaha et Kawasaki dominent cette catégorie depuis des années et nous repartons de zéro, c’est pourquoi nous avons investi du temps et des ressources dès 2021. » Pendant ce temps, Triumph se forme également dans le championnat national d’outre-Manche. La future saison de WSS fera donc également connaître à la catégorie les saveurs d’un monde d’après.

Nicholas Spinalli et Marco Barnabo (de gauche à droite)

 



Tous les articles sur les Teams : Ducati Team