MotoGP Tests Jerez Darryn Binder (Yamaha/27) : “je me sens plus à l’aise qu’au guidon de la Moto3”

par | 20 novembre 2021

Ces deux jours de tests à Jerez étaient un vrai baptême du feu pour le pilote venu du Moto3 Darryn Binder qui se retrouve à présent projeté en première ligne en MotoGP. Au vu de sa réputation exacerbée en une manœuvre malheureuse dans le dernier tour d’une course à Portimao, il était observé de près, même si son écurie RNF faisait la bulle autour de lui pour le ménager. Le frère de Brad, officiel KTM, s’en est assez bien sorti en ne faisant pas de vagues. Il regrette déjà une chute cependant, mais c’est le métier qui rentre…

Darryn Binder, à 23 ans, arrive en MotoGP sur une Yamaha en provenance directe d’une Honda… de Moto3. Le Sud-Africain découvre ainsi un autre monde mais il peut compter sur la bienveillance et l’expérience de son équipe WithU Yamaha RNF MotoGP Racing, une structure ex-Petronas dans laquelle il aura le vétéran Andrea Dovizioso comme coéquipier.

Celui qui est aussi l’un des cinq rookies de la prochaine campagne 2022 a réalisé un 1’39.341 comme meilleure performance après deux jours passés à Jerez. Un chrono qui le met anonyme 27e au classement combiné, à trois secondes de Pecco Bagnaia. Un écart que Darryn devra réduire lors des tests de Sepang et d’Indonésie prévus au mois de février prochain afin de décemment se présenter pour la manche d’ouverture de Losail.

Sur son expérience, il raconte : « Vendredi on a repris les essais là où je les avais laissés la veille. Dès que je suis arrivé en piste j’ai commencé à progresser, mais malheureusement je suis tombé, et cela a un peu ralenti le test. L’après-midi, nous avons continué à travailler, mais plus calmement, en essayant également de faire quelques tests de pneus. Si je n’étais pas tombé, je pense que j’aurais fait plus de progrès, mais, au moins, c’est une expérience de plus pour éviter de commettre une erreur similaire à l’avenir ».

Car cette chute est à mettre au crédit d’une expérience en cours d’acquisition. Il explique en effet : « avant de démarrer, beaucoup de pilotes m’ont dit de faire attention à garder les pneus chauds avant de commencer à attaquer. J’ai dû ralentir dans certains virages pour laisser les autres pilotes me dépasser, et peut-être qu’avec en plus le vent qui a soufflé toute la journée, cela a fait perdre de la température à mes pneus. La leçon est qu’on ne peut pas rouler trop fort dès le départ avec ces pneus ».

Darryn Binder, WithU Yamaha RNF MotoGP Team, Jerez MotoGP™ Official Test

 

Darryn Binder : “Brad continuera à m’aider et à me soutenir comme il l’a toujours fait

En raison de sa taille de 1m75, Darryn Binder se sent plus à l’aise sur la Yamaha que sur sa précédente Honda de Moto3 : « j’aimerais pouvoir vous dire que je déplace la MotoGP avec plus de confort… Mais la vérité est qu’à cette vitesse ce n’est pas facile, même si je me sens plus à l’aise qu’au guidon de la Moto3 » commente-t-il. Sinon, il se sent très soutenu par sa nouvelle équipe : « je ne suis pas stressé, l’équipe m’aide beaucoup, il y a une ambiance détendue. Le vrai test sera en Malaisie. En ce moment je ne suis pas pressé ».

Et puis il peut aussi compter sur son frère aîné Brad : « mon frère et moi avons une excellente relation, mais nous ne parlons pas de problèmes techniques. Nous travaillons pour différentes équipes et chacun suit son propre chemin. Mais cela ne nous empêche pas de parler sur d’autres problèmes. Par exemple, la façon dont il vaut mieux affronter les virages en MotoGP. Il m’a donné plusieurs conseils, notamment concernant la température des pneus. Nous vivons ensemble, donc je ne pense pas que cela changera notre dynamique, Brad continuera à m’aider et à me soutenir comme il l’a toujours fait ».

/ DarrynBinder-

MotoGP Tests Jerez : chronos J1/J2

Crédit classement motogp.com

Tous les articles sur les Pilotes : Darryn Binder

Tous les articles sur les Teams : RNF MotoGP Racing