Lors de la présentation du team Repsol Honda à Madrid, Tetsuhiro Kuwata, officiellement HRC Director et General Manager Race Operations Management Division et, concrètement, un des membres du triumvirat qui a remplacé Shuhei Nakamoto, a fait l’effort de s’exprimer en anglais pour un discours on ne peut plus “corporate”.

Tetsuhiro Kuwata: “C’est vraiment un plaisir d’être ici aujourd’hui présent à cet événement pour le HRC et Honda, pour l’une des collaborations qui comptent le plus de succès dans l’histoire de sports mécaniques. Durant des années, déjà 25 ans, Repsol et Honda ont travaillé main dans la main pour atteindre l’excellence pour nos clients, pour nos fans et pour nos pilotes. Durant cette longue période, nous avons maintenu notre détermination et notre objectif de savoir comment améliorer nos produits : comment nous pouvons encore une fois aller plus haut et comment rendre tout le monde heureux de ce que nous offrons au monde ? Année après année, nous essayons, nous nous rapprochons et nous poursuivons nos rêves d’avoir de meilleurs produits. Aujourd’hui, nous sommes heureux de présenter le nouveau Repsol Honda Team avec deux pilotes qui ont prouvé avoir de très hautes limites et des standards élevés, des pilotes qui ont besoin du meilleur, et des pilotes d’une équipe toujours en recherche de l’excellence. Il est de notre devoir de leur donner le meilleur que nous pouvons donner, et nous pensons qu’il n’y a pas de meilleure collaboration que Repsol et Honda pour cela. Marc n’a pas besoin d’être présenté et ses réalisations parlent mieux que des mots. Concernant Jorge, nous lui souhaitons la bienvenue dans l’équipe et nous sommes certains que le fait qu’il ait accepté ce challenge prouve qu’il est un vrai champion avec de grands espoirs. Faisons de notre de mieux, avec un bon esprit et une grande motivation, pour continuer à être la référence du plateau MotoGP”.

Sur la scène, en arrière-plan, figuraient deux  RC213V dont la décoration ne révélait aucune nouveauté, à tel point que les caméras ne se sont jamais attardées sur elles, et que, pour le moment, personne n’a pris la peine de créer une galerie photos dédiée. D’ailleurs, lors de cette présentation à Madrid, seul le cache réservoir de Jorge Lorenzo, plus anguleux et doté de 3 aérations latérales, était à noter, car c’était le même que celui utilisé depuis le début des tests hivernaux.

 

Mais interrogé hors antenne par la presse spécialisée au sujet des motos de Marc Marquez et Jorge Lorenzo, le responsable de la gestion des pilotes a concédé que “la moto a beaucoup changé par rapport à 2018, mais on ne pourra la voir qu’au Qatar”.

En fait, en toute logique, on devrait également les voir aux tests hivernaux de Sepang et du Qatar… et en toute logique, elles ne devraient pas être très éloignées des prototypes noirs aperçus aux tests de Valence et de Jerez.

Lors de ces deux séances d’essais figuraient en effet des prototypes dont la principale différence avec les motos utilisées cette année résidait dans leurs prises d’air directes à travers la colonne de direction. Cela a évidemment contraint à modifier le cadre dans sa partie avant pour créer les passages d’air autour de la colonne de direction. Cela a par ailleurs nécessité de remonté l’amortisseur de direction au dessus du Té de fourche supérieur.

 

Depuis des années Honda utilisait une prise d’air centrale dans le carénage, qui se divise ensuite en deux pour passer à l’extérieur des longerons du cadre, avant de revenir entre les bancs de cylindre par les trous traversant les longerons.

Sur les prototypes observés, le passage est donc plus direct, engendrant une sorte de surpression de l’alimentation. S’agit-il de la nouveauté évoquée par monsieur Tetsuhiro Kuwata ?
Réponse dans quelques jours…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team