Depuis que Valentino Rossi s’est imposé dans le paddock des Grands Prix, et cela fait déjà 25 ans, il y a toujours eu à ses côtés le dénommé Uccio Salucci. On dit même qu’il a inventé le travail qui consiste à être l’ombre du champion, son bras droit en toute circonstance. Il en sait donc beaucoup sur un Doctor à la quarantaine maintenant passée et qui doit se déterminer sur son avenir. Un dilemme dans cette période sensible marquée par le confinement. Mais « Uccio » livre quelques pistes, entre autres…

Uccio Salucci est le complice de toujours d’un Valentino Rossi qui lui a non seulement donné une place de choix à ses côtés, dans son box, mais lui a aussi donné toute sa confiance dans un projet d’académie VR46 qui œuvre beaucoup pour la relève italienne en Grand Prix. De toutes les batailles du Doctor, au sens propre même parfois, si l’on veut bien se souvenir de son rôle de service d’ordre dans le box Yamaha, lorsque Marc Márquez s’est pointé après l’incident d’un Grand Prix d’Argentine, il est la mémoire de Vale. D’ailleurs, à ce propos, il se souvient de qui a été l’adversaire le plus rude… Márquez ? Que nenni : « notre adversaire le plus fort ? Je dirais Stoner : c’était un talent cristallin difficile à déchiffrer, capable de prendre une seconde de samedi à dimanche. Il n’a pas été facile à battre. En fait, il nous a battu à plusieurs reprises. »

Mais le passé est une chose tandis que le présent doit maintenant déterminer l’avenir. Une réflexion compliquée par un Coronavirus qui confine à la maison et interdit le moindre Grand Prix… Mais il y a tout de même une piste. Uccio Salucci nous éclaire ainsi : « le futur ? Difficile à dire maintenant car la situation est particulière. L’idée était de faire quelques courses et de comprendre la situation, et c’est la même chose maintenant. Si Valentino se sent compétitif, il continuera, sinon il fera autre chose, il n’est pas quelqu’un qui aime se détendre, alors il sera sûrement occupé dans une autre activité s’il s’arrête. Il a 40 ans avec le désir et l’esprit d’un 28 ans, alors qu’avec cette quarantaine, je me sens comme un homme de 50 ans. »

Si la carrière continue, ce sera avec Yamaha : « changer de moto pour le moment serait difficile, donc l’avenir de Valentino est avec Yamaha » assure l’Italien qui ouvre ainsi le débat sur une place chez Petronas, puisqu’il est acquis que Fabio Quartararo sera aux côtés de Maverick Viñales en 2021 : « vous devriez demander à Jarvis… J’aimerais le voir aux côtés de Morbidelli, mais ce n’est qu’une opinion personnelle » termine Uccio sur GPOne. Une dernière réflexion que prendra sans doute en compte Jorge Lorenzo

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP