Livio Suppo a été un homme clé du paddock MotoGP en occupant des postes stratégiques dans les deux structures majeures du milieu : Ducati et Repsol Honda. A présent retiré du milieu, il n’a de compte à rendre à personne et peut donc parler de ses souvenirs qui ne sont pas classifiés… Il est ainsi revenu sur l’épilogue de la saison 2015 qui a vu un Jorge Lorenzo sacré tirant les marrons du feu de la guerre déclarée entre Valentino Rossi et Marc Márquez. Sa version des faits est claire : l’Espagnol a tout fait pour que l’Italien ne décroche pas son dixième titre. La théorie du complot est donc validée…

C’était il y a cinq ans, mais il n’y a pas prescription puisque cette saison conditionne toujours les relations entre Valentino Rossi et Marc Márquez… Nous sommes en 2015 et Valentino Rossi est en position pour gagner son dixième titre, un Graal pour le Doctor. Marc Márquez n’est plus en lice pour la couronne qui se dispute donc contre Jorge Lorenzo.

Ce dont on se souvient, c’est de la sortie de Valentino Rossi en conférence de presse du Grand Prix de Malaisie, une charge contre Marc Márquez accusé de faire le jeu de son compatriote chez Yamaha. Ou plutôt de s’ingénier à faire en sorte de contrarier ses objectifs. Puis il y a eu la course que l’on sait, l’incident qui s’y est produit, la sanction qui a suivi et l‘épilogue de Valence, sacrant Por Fuera.

Livio Suppo a vécu ça de l’intérieur et il donne aujourd’hui une version étonnante. D’abord toute cette affaire est partie du Grand Prix d’Australie précédant le rendez-vous de Sepang. Lors de cette course, Valentino Rossi avait estimé que Marc Márquez l’avait déjà sciemment ralenti et il était allé dire son point de vue lors de la soirée Honda d’après Grand Prix. Une démarche qui n’a fait qu’envenimer les choses qui ont éclaté au grand jour en Malaisie.

La suite, c’est Suppo qui la raconte sur Moto.it : « il arrive que deux “alpha” entrent en collision » commence l’Italien. « C’était le nouveau champion contre le vieux lion. » Il poursuit : « à la soirée de Phillip Island, Rossi est venu. C’était la première fois qu’il disait quelque chose à Márquez. A Valence, il y avait une grande tension. J’ai suggéré à Nakamoto que Márquez et Pedrosa ne fassent qu’un tour et retournent au stand. »

Un sacrifice étonnant pour mettre fin à la situation qui n’a pas été validé. « Finalement, ils ont couru et la course s’est déroulée comme ça. De toute évidence, à la fin du Grand Prix, Marc semblait absolument indéfendable. J’avais imaginé 1 000 scénarios possibles, mais aucun si mauvais. Mais je pense qu’il est absolument humain qu’après tout ce qui s’était passé les semaines précédentes, Marc ait fait ce qu’il a fait. »

Voilà un éclairage qui fait apparaître les protagonistes sous une lumière nouvelle…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team