Quid de Valentino Rossi en 2022 ? Cette question suit le Doctor de maintenant 42 ans depuis l‘entame de cette saison. Au vu de ses résultats sous des couleurs Petronas, qui ont déjà signifié par leur haut représentant Razlan Razali qu’il n’était pas question de renouveler la même expérience l’an prochain, la retraite semble être inéluctable. Vale n’aurait donc même plus le choix. Mais un prince saoudien aimerait le voir sur une de ses Ducati au sein d’un team VR46 que Rossi commande mais qu’il ne financera pas. La décision doit arriver bientôt et dans un rassemblement sous l’égide de Sky mêlant moto et rallye, Uccio Salucci a donné quelques indications d’autant plus à prendre en compte que le demi-frère Luca Marini n’a pas été en reste…

Le clan Rossi est sorti du silence au sujet de l’avenir de son nonuple champion du monde, actant ainsi la fin des vacances… Interviewé par Sky Sport 24 et aussi repris par GPOne, il a d’abord donné des nouvelles générales : « nous étions en vacances pendant quelques semaines et tout le monde en avait besoin, Vale comme moi et tout l’entourage. Il est revenu chargé comme un ressort et a commencé à s’entraîner à la fois au gymnase et sur la moto. Je l’ai vu très vite sur la moto, à la fois sur le MiniGP et au Ranch, et il est toujours en piste aujourd’hui ».

Un message clair qui ne dépeint pas un pilote qui se prépare à la retraite… En revanche, il s’affute bel et bien pour la seconde partie de cette saison : « quel que soit son choix pour l’avenir, il y a une saison à honorer. Si c’est elle qui met fin à sa carrière, il ne veut pas que ce soit comme ça. Nous savons que nous n’avons pas le potentiel de gagner des courses, mais nous n’avons pas le potentiel de terminer quinzième. Nous avons un grand soutien de Yamaha, l’équipe et nous voulons essayer de faire ces 10 courses qui restent au sommet de notre niveau, ce qui n’est pas le cas actuellement ».

Les vacances ont aussi été un moment d’échange : « on a beaucoup parlé, désormais c’est lui qui décidera. D’ici aux prochains jours, il décidera. Il y a d’autres intérêts et de nombreuses situations ouvertes. Les choses s’assembleront d’elles-mêmes. Les quinze prochains jours seront décisifs ». Uccio ferait-il aussi ici allusion au projet VR46 en Ducati et avec de l’argent saoudien. L’Italien répond : « nous avons un contrat avec Tanal, la holding du prince saoudien et lui, qui possède Aramco ainsi que d’autres sociétés, décidera. Notre contrat prévoit que le sponsor sur le carénage peut changer même après toutes les trois courses, c’est à leur discrétion. On s’est reparlé et on est en train de définir les graphismes du début de saison ».

Uccio Salucci

Uccio Salucci le dit : Rossi sur la VR46 Ducati c’est possible Bezzecchi sur la Yamaha Petronas aussi

Certes, mais pour ce qui est des pilotes ? « Quel que soit le choix que fera Vale, ce sera le bon, nous devons donc attendre encore quelques semaines pour savoir qui sera le deuxième pilote de notre équipe ». Voir le Doctor sur une de ses Ducati n’est pas à écarter, étant entendu que l’un des deux pilotes sera Luca Marini. Et si le Doctor passait son tour ? Uccio Salucci ne parle nullement de Viñales mais d’un autre pilote en glissant une information… « Tout le monde veut le Bezzecchi, 80% des équipes Moto2 m’ont appelé et il y a aussi des demandes du MotoGP. Je sais que Petronas le veut, nous avons parlé plusieurs fois avec Stigefelt, nous en parlerons en Autriche et nous verrons quoi faire ».

De son côté, Luca Marini a aussi donné des éléments d’ambiance intéressants : « nous voulons tous que Vale continue. Un MotoGP sans ‘Vale’ ne sera plus jamais le même. Nous lui avons tous dit de continuer, je le vois excité, il aimerait continuer à courir pour obtenir des résultats, car il est encore capable de nous faire peur. Par exemple samedi dernier au ranch nous a tous mis en difficulté ». Marc Marquez l’avait prédit à Assen avant la trêve estivale : avec Rossi il faut toujours s’attendre à ses surprises…

Uccio Salucci



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team