En un virage mal inspiré la carrière de Garrett Gerloff a pris comme un autre tournant. Une trajectoire plus aléatoire qui a fait tomber sa côte, en même temps qu’elle a fait chuter son compagnon de marque, et meilleure chance pour celle-ci dans la quête d’un titre en WSBK, Toprak Razgatlioglu. Les faits se sont produits à Assen le week-end dernier et la colère n’a pas vraiment baissé parmi les cadres de Yamaha. Heureusement que l’Américain avait signé le renouvellement de son contrat avant sa bévue…

Chez Yamaha, on est encore sous le choc d’avoir vu en WSBK, à Assen, deux R1 s’éliminer au premier virage d’une course importante dans l’optique d’un titre. Gerloff a ainsi ruiné, en se rendant coupable d’une manœuvre hasardeuse, les chances aux Pays-Bas d’un Razgatlioglu arrivé à Assen avec deux points d’avance sur Rea, avant d’en repartir avec 37 longueurs de retard sur le même officiel Kawasaki.

L’Américain a beau s’être platement excusé, ça ne passe toujours pas : « je suis dévasté et ne peux que m’excuser auprès de Toprak et Yamaha » se lamente Gerloff. « J’ai pris un bon départ depuis la troisième ligne et j’ai ressenti le contact au premier virage. Mais je n’ai pas réalisé que c’était Toprak avant de regarder en arrière », se souvient-il. « Je suis désolé pour lui car il a payé cher mon erreur, mais aussi pour Yamaha qui travaille sans relâche pour remporter le championnat ».

« Je ne peux que m’excuser auprès d’eux, même si je suis conscient que cela ne changera pas le résultat », a ajouté Gerloff. Mais l’atmosphère chez Yamaha a changé depuis l’incident. Le team manager de Yamaha Paul Denning et le directeur de course de Yamaha Andrea Dosoli ont été agacés par la manœuvre de celui qui a aussi été pigiste en MotoGP à Assen pour le compte de Petronas Yamaha.

Yamaha

Yamaha : “il est très difficile de comprendre à quoi pensait Gerloff” 

« Toprak a pris un bon départ et, comme d’habitude, a freiné de manière contrôlée et a pris la tête au virage 1. Il est donc très difficile de comprendre à quoi pensait Garrett en venant de si loin et en provoquant ainsi la chute, s’il pensait à quelque chose », commente Paul Denning. « Ce fut une fin décevante pour un week-end très positif ».

« Nous ne pouvons décrire l’incident du virage 1 comme de la malchance, car c’était clairement une erreur de jugement de Garrett », a regretté Andrea Dosoli. « Garrett a montré qu’il est un grand talent à de nombreuses reprises, mais il y a encore des domaines où il peut s’améliorer ». Puis il montre que malgré la déception, il n’y aura pas de grande remise en cause : « nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec Garrett pour corriger les erreurs qui lui ont coûté plus d’une fois des points cette saison ».

« Il a clairement le potentiel de se battre pour le championnat à l’avenir. Mais pour réaliser ce potentiel, il doit mieux maîtriser la situation dans les courses, surtout s’il est capable de terminer sur le podium », termine Andrea Dosoli. Reste à savoir maintenant si du côté Turc, on est prêt à passer l’éponge…

Yamaha



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff