Andrea Iannone est encore tout chamboulé de sa sanction reçue par le TAS, une peine de quatre ans de suspension qui euthanasie sa carrière de pilote. Touché, il ne se veut pas couler et il est passé à Valence dire ses adieux forcés à un team Aprilia qui lui a apporté un soutien indéfectible durant ces longs mois de procédure. Avant de quitter les lieux, il a fait un commentaire sur sa situation et sur ce qui lui reste à faire de sa vie, à 31 ans. Un nouveau chapitre de son existence qu’il aimerait écrire dans un coin du paddock…

La carrière d’Andrea Iannone est terminée. Mais il n’a pas choisi cette conclusion, elle lui a été imposée par une sombre histoire de dopage qui l’a amené à croiser le fer avec les instances officielles qui l’ont finalement sportivement occis.

Son employeur Aprilia a été moralement exemplaire en lui accordant la pleine présomption d’innocence jusqu’au verdict, et même après la condamnation, les hommes de Noale en MotoGP lui ont manifesté son soutien. Certes, mais maintenant ? Joe le Maniac commente sur Sky Sport MotoGP … « Ce n’est pas le moment de parler de la sentence maintenant parce que je préfère ne pas y penser. C’est quelque chose que je transporte depuis un an maintenant. C’est une situation difficile à digérer. Je suis venu ici pour remercier toute la famille MotoGP qui a été proche de moi tout au long de cette période troublée et pour faire un dernier adieu aux membres de l’équipe Aprilia Racing ».

« C’est mon monde et ma vie, je veux être ici »

« Rivola a été une personne extraordinaire comme toute l’équipe Piaggio Aprilia qui m’a soutenu d’une manière incroyable. Tous les fans à la maison étaient super aussi. Je n’oublierai jamais tout cela, pour le meilleur ou pour le pire. Sûrement pour le moment je me sens toujours comme un pilote de MotoGP, je dois encore digérer tout ça. Je n’ai jamais rien fait d’autre de ma vie. Je ne sais pas ce qui va se passer, peut-être que d’autres routes s’ouvriront pour moi. J’ai eu tellement de propositions intéressantes pour faire des choses différentes que je n’ai pas acceptées ».

« C’est mon monde et ma vie, je veux être ici, comment et à quel titre nous allons le découvrir. Nous devons continuer à nous battre pour notre sport, car ce qui s’est passé n’est pas quelque chose que nous pouvons digérer. Evidemment je ne suis pas quelqu’un qui reste à la maison à ne rien faire, j’accepterai certainement d’aider les gens dans le monde du championnat du monde, j’ai des connaissances qui peuvent être utiles et je vais essayer de faire tout ce qui est possible ».

Il termine : « je remercie sincèrement tout le monde, maintenant allons-y et essayons de faire beaucoup de belles choses, nous ne devons pas renoncer à nous-mêmes ».



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini