Valentino Rossi participe à sa 24e saison de Grand Prix en 2019, à l’âge de 40 ans. Il sait pertinemment qu’il lui reste moins à faire qu’il n’a déjà accompli, mais pour autant, il n’est pas en mode pré-retraite. Bien au contraire. Toujours vert, il garde cette idée d’un dixième titre en tête et continue inlassablement à travailler tant sur sa Yamaha que sur lui-même. Mais il ne sera pas pris au dépourvu lorsque le moment de tomber le cuir sera venu. La preuve…

Le Doctor ne s’attend pas à ce que ce soit un moment agréable, ni de soulagement ou de liesse. Mais il sait qu’il est inéluctable. L’instant où il dira adieu à la compétition sera chargé d’émotion, mais pas tragique.  Car Vale a de beaux projets : « je veux une famille, je veux au moins un enfant, alors on verra ! » annonce l’équipier de Maverick Viñales.  « Je pense qu’il me reste encore quelques années, mais pas autant, deux ou peut-être trois ».

Le futur père de famille ne restera cependant pas toujours à la maison… « Je veux continuer à courir après ça, mais avec des voitures. Nous avons déjà réfléchi à ce que je pourrais faire et il y a des idées intéressantes parce que je veux continuer à être un pilote. Pas au même niveau et ni avec les mêmes contraintes, car la vie à ce niveau est très stressante. Mais je ne veux pas m’arrêter. Je veux piloter des voitures, mais plus sur la piste qu’en rallye. Car il serait trop difficile d’atteindre un bon niveau là-bas. Le circuit est mon habitat naturel ».

Le week-end prochain, c’est celui de Termas de Rio Hondo qu’il retrouvera pour disputer le Grand Prix d’Argentine, deuxième meeting de la saison MotoGP. Il a pris la cinquième place lors du premier round de l’‘année au Qatar, à six dixièmes seulement du vainqueur à la Ducati contestée Dovizioso, après s’être élancé quatorzième.



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP