C’est un Valentino Rossi pour le moins satisfait qui en a fini avec les trois premiers Grands Prix de la saison 2017 de MotoGP. Et pour cause. Après un hiver désespérant passé à tenter de s’accommoder avec la nouvelle Yamaha et après des séances d’essais passées à se faire dominer par un équipier talentueux qui lui tournait autour, le voilà en tête du championnat ! Grâce à trois podiums, une abnégation sans faille et un sans-faute. Alors le Doctor prévient : il n’est peut-être pas le plus rapide, mais il a ses armes. Et elles restent redoutables !

En sablant le champagne d’Austin, Valentino Rossi buvait aussi du petit lait. A 38 ans et malgré neuf titres, le Doctor ne lâche rien même dans les moments de doute absolu. Et des doutes, il y en a eu avec cette nouvelle Yamaha et ce pneu avant. Mais à force de travail et de remise en question est arrivé Austin, sa première ligne sur la grille de départ et un nouveau podium.

Pendant ce temps, Márquez se relevait de sa chute argentine alors que Viñales jouait son joker au Texas. Au bilan, l’officiel Yamaha mène le championnat avec 56 points, soit six de plus que son nouvel équipier pourtant double vainqueur. Avant de retrouver l’Europe et Jerez, Vale se réjouissait de la situation sur une Gazzetta dello Sport où, en quelques mots, il a dit beaucoup de choses !

Jugez-en : « on dira que cette situation a comme un goût de revanche. J’ai 56 points, soit plus qu’en 2016 à ce stade de la saison et c’est aussi le résultat de l’excellente atmosphère qui existe à présent dans l’équipe ». Voilà pour Lorenzo. Mais ce n’est pas tout : « mon premier objectif, chaque année, c’est de gagner au moins une course. Et cette année, c’est la même chose ».

« Entre Marc Márquez et Maverick Viñales, il y a une forte rivalité. Mais même si je pense qu’ils sont les favoris, ils doivent à présent aussi me prendre en considération ». Un Rossi en embuscade prêt à tirer les marrons du feu, voilà qui feraient des deux Espagnols les dindons de la farce…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Maverick Vinales, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team