Valentino Rossi a amélioré l’audimat de la première chaîne de télévision italienne, en se présentant comme l’invité phare d’une émission à succès. Avec le présentateur vedette, ils ont conversé sur la vie et sur le MotoGP avec quelques perspectives sur la saison 2019. Une campagne qui sera particulière pour le Doctor. En effet, ce sera la première fois qu’il devra considérer les élèves de son académie comme des adversaires directs…

Valentino Rossi va avoir bientôt 40 ans. Mais dans sa tête, il est toujours ce passionné de la première heure qui poursuit une carrière exemplaire. Qui éteindra ce feu sacré qu’il a en lui et asséchera cette fontaine de jouvence dans laquelle il semble toujours baigner ? Peut-être ceux qu’il a vu arriver tout jeune et à qui il a donné les moyens de se former pour, à présent, atteindre le plus haut niveau…

Deux noms peuvent briser cette magie : Pecco Bagnaia et Franco Morbidelli. L’un débutera en 2019 sur une Ducati du team Pramac. Et l’autre sera sur une Yamaha satellite du même niveau que celle nichée dans la structure officielle. Une situation que Vale ne sous-estime pas. Il prévient ainsi dans des propos relayés par GPOne : « un duo formé à l’Académie va courir contre moi cette saison. Pecco et Franco seront des adversaires. S’ils sont à mon niveau et s’ils me battent, j’en serais agacé ».

Le Doctor lancerait-il un avertissement aux jeunes loups ? Que nenni. Il prend plutôt ça comme une saine émulation : « je me sens proche d’eux avec la même passion pour les motos, même si je suis plus âgé. C’est agréable de travailler avec des plus jeunes que vous. Ce sera un grand défi. C’est une façon de rester jeune, on s’entraîne pour s’amuser et on s’efforce de s’améliorer ».

Valentino Rossi partira cette semaine en direction de l’Indonésie pour la présentation des troupes Yamaha en Indonésie et les premiers tests 2019 à Sepang.



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP