Avant de se lancer dans la première course européenne à Jerez, dès le week-end prochain qui sera celui du Grand Prix d’Espagne, les constructeurs engagés en MotoGP ne sont pas restés l’arme au pied. On sait que KTM a testé au Mans avec son duo officiel mais aussi en Italie avec Kallio, et que Ducati a fait rouler Pirro au Mugello. Une péninsule italienne décidément prisée puisque Yamaha y a aussi travaillé.

Le pilote d’essais allemand Yamaha MotoGP, Jonas Folger, a ainsi parcouru de nombreux kilomètres avec la M1 ces derniers jours. Valentino Rossi et Maverick Viñales pourraient bénéficier de ces travaux dès Jerez. L’Allemand a d’abord tourné au Mugello avec un programme concentré sur l’évolution électronique, un secteur où les hommes d’Iwata accusent encore un retard sur la concurrence. Des tests évalués comme importants selon Speedweek avec certaines innovations qui devraient être validées pour le prochain Grand Prix d’Espagne à Jerez.

60 tours ont ainsi été accomplis, puis le pilote de 25 ans a été envoyé à Misano où il a effectué trois autres journées de piste intenses. De la part de Yamaha, il n’y a pas d’opinion sur le test au Mugello. De plus, le chef d’équipe de longue date de Yamaha, Massimo Meregalli, est resté très mystérieux. Une chose est sûre : pour ce qui est de la vitesse maximale, Yamaha doit se rapprocher de l’électronique, car Honda a maintenant rattrapé son retard et réduit considérablement l’écart par rapport à Ducati. Un fait que le dernier week-end de course à Austin montré.

Au passage, Viñales a donné sa feuille de route : « avec Rossi, nous pilotons différemment, j’ai besoin d’une moto beaucoup plus agressive et rigide ». Donc peut-être un peu plus dans le style de Honda… « La Honda est plus de style Moto2, elle est agressive » a ajouté Maverick Viñales. « Il faut être très précis. Je dois exagérer mon pilotage pour trouver plus d’adhérence, sinon dans les virages je dérive beaucoup ».



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP