C’est une situation qui ressemblerait presque à une malédiction. Mais il est un fait qu’entre Jonas Folger et Jorge Lorenzo, on serait tenté de dire qu’être un pilote test chez Yamaha, c’est se faire du mal. Les deux précités n’ont pas beaucoup contribué au développement de la M1, jusqu’à voir finalement leur mission ne pas se prolonger au-delà d’une simple année. Cette fois, c’est Cal Crutchlow qui déboule. Et ce n’est la même animal… Lin Jarvis fait le point sur cette situation, en ne mâchant pas ses mots…

Lin Jarvis fait le point sur une partie de l’équipe Yamaha qui devrait apporter beaucoup au développement d’une M1 qui ne satisfait pas ses pilotes depuis déjà quelques saisons. Il s’agit de la structure test, dont une antenne européenne a été mise en place. Au vu des résultats des KTM et autres Suzuki, il est clair que ce département peut beaucoup apporter au développement d’un projet MotoGP. Mais chez Yamaha, on semble avoir tout autant du mal à structurer ce groupe qu’à travailler globalement sur la M1…

En effet, Galbusera, l’ancien chef mécanicien de Valentino Rossi, attend de savoir avec qui et comment travailler. Jonas Folger a été engagé, puis Jorge Lorenzo l’a remplacé, et voilà qu’à présent, c’est Cal Crutchlow qui arrive. Le patron sur le terrain Lin Jarvis fait un point de situation, et d’abord sur le partant : « nous pensions améliorer l’équipe test, mais cette année a été très difficile. Jorge Lorenzo n’a fait que deux jours de tests au début à Sepang, puis avec l’urgence Covid, malheureusement, les plans ont été revus ».

« Nous n’avons pas eu l’occasion de faire de bonnes choses avec Lorenzo, le test de Portimao ne s’est pas bien passé. Dommage pour les résultats, car cela aurait pu être bien mieux, et parce que nous avons perdu la possibilité d’essayer tellement de choses. Pour 2021, nous avons parlé avec Lorenzo, il y avait aussi l’idée de continuer ensemble ». Mais cela ne s’est pas fait.

“Andrea Dovizioso est fatigué, il doit faire une pause”

Il faut dire que, sur le marché une opportunité s’est présentée. Lin Jarvis explique : « cela aurait été intéressant d’avoir Andrea Dovizioso, mais il a déclaré son choix pour l’avenir et nous l’avons respecté. Nous avons été très honnêtes avec Dovizioso, nous lui avons expliqué nos possibilités et en même temps il a été très clair avec nous. Nous avons compris qu’il vivait un moment important de sa vie, après deux années difficiles et une saison 2020 compliquée. Il est fatigué, à mon avis, il doit faire une pause ».

Cette révélation faite, Lin Jarvis termine sur sa nouvelle recrue, Cal Crutchlow : « nous avons entamé des négociations avec Crutchlow et avons immédiatement signé le contrat. Nous sommes très contents de lui, c’est avant tout quelqu’un qui aime travailler et qui dit ce qu’il pense, parfois ça peut être trop, mais il est essentiel de comprendre ce que pense un pilote d’essai. Crutchlow a signé pour un 2021, mais je m’attends à ce que cela continue dans les saisons suivantes ». Yamaha aurait en effet bien besoin de cette stabilité. Mais il faudra se faire, à Iwata, au caractère de l’Anglais, à qui, Lin Jarvis semble avoir donné carte blanche à son franc parler…



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP