Andrea Dovizioso a signé pour deux ans de plus chez Ducati, et, depuis, comme il était prévu, le marché des transferts s’est remis à grouiller de bruits et de rumeurs au sujet des motos officielles restant à prendre. Il n’y en a pas pléthore. Trois exactement, dont deux convoitées particulièrement. Or, il y a plus de pilotes à la recherche d’un avenir sous l’auvent d’un constructeur, et non des moindres puisque l’on y trouve un quintuple Champion du Monde. Paradoxalement, ce serait celui qui aurait le plus de souci à se faire sur son avenir. Le championnat peut-il se passer d’un Por Fuera ? Peut-être pas, à tel point qu’il aurait le pouvoir d’évoquer des motos fantômes…

Résumons-nous : Dani Pedrosa dans l’expectative, Andrea Iannone vers Aprilia, Miller et Petrucci en lice pour la Ducati officielle à la place d’un Lorenzo pour l’instant sans perspective. Il y a peu, Suzuki pouvait être le refuge du Majorquin, mais les espoirs suscités par le talent d’un Joan Mir ont bouleversé la donne. Tout ceci n’est que spéculations. Et ce qui suit nous fait passer la frontière pour arpenter des terres inconnues.

Ainsi, sur GPOne, on décrit un dispositif voulant que Lin Jarvis travaille, sous les yeux intéressés de Dorna, à la fourniture d’une troisième moto d’usine à Jorge Lorenzo. Dans quelle structure ? Marc VDS bien sûr. Le team belge est actuellement dans la tourmente et on ferait ainsi une pierre deux coups : préserver un team qui doit être dans le paysage jusqu’en 2021 et prolonger la carrière d’un pilote qui retrouverait les avant-postes avec une moto qu’il connaît bien. De quoi donner un peu d’opposition à Marc Márquez



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Marc VDS Racing Team, Movistar Yamaha MotoGP