« J’ai faim comme jamais de m’asseoir à nouveau sur une moto. Je veux courir et m’amuser à nouveau. Dès que je récupérerai ma licence, le 15 mars 2021, je reviendrai en piste et j’essaierai de revenir dans le championnat du monde Superbike ou Supersport. » Aussitôt dit, aussitôt fait et, après deux ans et demi de suspension, Anthony West a repris le guidon de motos de course, essentiellement en Australie sur une Yamaha R1.

Cette mise en jambe australe sur une machine d’Iwata a permis à l’ex-pilote MotoGP d’être recruté par l’équipe slovaque Maco Racing pour le Bol d’Or et la finale du FIM EWC 2021 à Most. Il rejoint le Français Grégory Leblanc, qui compte cinq victoires aux 24 Heures Motos et quatre victoires au Bol d’Or, et l’Allemand Marc Moser, l’un des animateurs du championnat allemand IDM Superbike, au guidon de la Yamaha Maco Racing

Celui qui s’est maintes fois illustré sous la pluie possède déjà une bonne expérience de l’Endurance depuis sa victoire en Superstock aux 8H de Doha en 2012 avec le Qatar Endurance Racing Team.

Anthony West : « Les courses de 24 heures sont particulièrement difficiles, et j’avais dit que je n’en referai jamais d’autre après avoir gagné le Superstock aux 24H au Mans. Je pensais ça en 2015 mais depuis, j’ai dû oublier combien c’était dur car je suis de retour cette fois en SBK avec le Maco Racing Team et leur Yamaha chaussée en Dunlop. »

 

 

Pour Andrea Iannone, la suspension était malheureusement plus sévère, trop sévère, beaucoup trop sévère ! C’est donc seulement en 2023 que le bad boy du MotoGP pourra récupérer sa licence et participer à des compétitions.

En attendant, le pilote de Vasto qui a déjà officié chez Ducati, Suzuki et Aprilia vient de se dérouiller les jambes à Misano, au guidon d’une RS-V4 décorée à ses couleurs. Visiblement, le Maniac sait encore piloter ! Pourquoi pas un petit programme d’essais en attendant la date fatidique ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone