Marc Marquez vient de souffler ses 28 bougies, et il a pu le faire sans avoir un bras droit coincé dans un corset, qu’il ne porte plus au quotidien. L’octuple Champion du Monde, qui se prépare pour un retour en MotoGP dont la date reste encore à définir, réapparait dans l’actualité tandis qu’il est devenu plus actif sur son réseau social. On le voit à l’entraînement, ou dans la vie quotidienne, avec ce fameux bras droit libéré. Mais Marc Marquez est aussi quelqu’un qui a de la mémoire et qui est reconnaissant. La preuve …

Marc Marquez a maintenant 28 ans et s’il n’envisage qu’à retrouver sa Honda et le MotoGP, ses pensées révèlent également une conscience. Récemment, il a proposé à Honda de rendre son salaire 2020, en raison du fait que, convalescent, il n’a pas couru durant la saison. Une initiative que d’aucunes ont évalué comme un leurre politique. Cette fois, c’est un appel à l’aide qu’il formule à l’adresse de ses fans pour qu’une entreprise de sa localité de Cervera soit sauvée. Une enseigne qui lui tient à cœur, car elle l’a soutenu dès les premières heures d sa carrière.

C’était en 2006 et Marc Marquez n’était alors qu’un enfant. Sur sa moto, on peut y lire le nom de Seyart. Ramon Royes en est son directeur, et il a été maire de Cervera jusqu’en 2019. Royes a déclaré que l’entreprise était fortement en crise en raison de la pandémie et il doit vendre au moins 2 500 pièces de ses bijoux et objets design en verre et en argent dans les prochains jours, pour éviter de fermer ses portes et pouvoir honorer ses engagements auprès de tous les salariés et créanciers.

Marc Marquez n’oublie pas

Parmi les objets proposés il y a notamment une petite “sculpture” en verre avec une photo d’un très jeune Marc Marquez imprimée dessus. Seyart, en effet, a été l’un des premiers sponsors de l’octuple champion quand, en 2006, il a participé au championnat de vitesse catalan.

Quinze ans plus tard, Marc Marquez a décidé d’apporter sa contribution pour tenter de sauver Seyart. Une contribution qui n’est pas économique, du moins pas de manière connue et annoncée, mais sociale : un tweet et une histoire sur Instagram avec un appel clair à donner un coup de main : « mes amis de la société Seyart de Cervera m’ont aidé quand, enfant, je rêvais d’être champion du monde. Maintenant, ils ont besoin d’aide. Rendez-vous sur leur site web, ils ont les plus beaux bijoux et des cadeaux en cristal gravé au laser pour faire plaisir à vos amis ». Résultat : le site de Seyart a planté, ce qui veut dire que le message a bien été reçu !

Marc Marquez relaie un appel à l'aide ...



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team