Voilà une nouvelle qui bat en brèche toute idée de tension entre Marc Marquez et son employeur Honda. Ce dernier devait s’interroger plus profondément sur les causes de la rupture de la première plaque posée sur l’humérus de son pilote et qui a cédé, officiellement à la suite de l’ouverture d’une lourde fenêtre. Mais plutôt qu’une enquête en cours, c’est une autre tendance qui arrive d’Espagne, avec plutôt un geste noble de reverser son salaire 2020 à Honda, en raison d’une saison marquée par le forfait. Le constructeur a refusé.

Entre Marc Marquez et Honda c’est une affaire qui a été prolongée jusqu’en 2024, une échéance qui marquera alors 11 ans de collaboration entre un pilote et un constructeur en MotoGP. Du jamais vu dans la catégorie, du moins consécutivement. Une idylle jalonnée de titres et de victoires jusqu’à ce funeste premier Grand Prix de la saison 2020 à Jerez, où Marc Marquez, dans une folle remontée qui était promise à la postérité, a lourdement chuté dans le bac à graviers. On connait la suite …

Marc Marquez a des principes

Et cette suite a été notamment marquée par un forfait jusqu’au terme de l’exercice. Aujourd’hui encore, on ne sait si l’octuple Champion du Monde sera de la fête 2021. Pour son entame, cela semble impossible. Mais tout pourrait reprendre là où ça s’est terminé, et donc à Jerez.

Le site AS, en attendant, révèle que Marc Marquez a proposé de reverser son salaire 2020 à Honda. Le constructeur a sans doute apprécié la démarche, mais ne lui a pas donné une suite favorable. Voilà qui devrait rassurer sur les relations entre les deux parties … On rappellera que, le 22 février, les troupes Repsol Honda se présenteront en vue de la saison 2021 avec leur nouvelle paire de pilotes : Marc Marquez et Pol Espargaró.

 




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team