Les deux Honda RC213V de l’équipe Marc VDS Racing, actuellement attribuées à Jack Miller et Tito Rabat, n’ont pas encore de pilotes désignés pour 2018. Michael Bartholémy, le patron du team, en a proposé une au frère de Marc Marquez, pour le cas où Jack Miller ou Franco Morbidelli serait en partance.

L’équipe belge financée par Marc van der Straten a dominé complètement le Championnat du Monde Moto2 cette année, même si Franco Morbidelli et Alex Márquez ont dû se contenter des quatrième et troisième places dimanche dernier au Mugello.

Qui va partir de l’équipe Marc VDS en MotoGP l’an prochain ? Tito Rabat presque à coup sûr, sa famille estimant l’avoir largement assez subventionné pour qu’il se fasse plaisir en MotoGP avant de venir travailler dans la bijouterie familiale. Onzième au Mugello, Rabat a terminé une seule fois dans le top 10 (neuvième en Argentine en 2016) en 23 Grands Prix. « Tito ne veut pas revenir en Moto2 » assure clairement Bartholémy. « Je ne sais pas ce que Tito planifie. Je lui ai dit que j’aimerais attendre le 15 juillet avant de prendre une décision finale. Je lui ai dit en janvier, quand il était avec nous en Belgique. A ce moment-là, je lui ai précisé : 2016 a été une saison difficile, tu as la chance de faire une deuxième saison avec nous en MotoGP. Et avant le 15 juillet, je déciderai pour 2018. »

Le manager d’outre Quiévrain verrait bien Franco Morbidelli succéder à Rabat, mais si Morbidelli part ailleurs, Marquez serait peut-être une bonne solution. Son nom de famille et sa nationalité sont déjà de solides garanties au niveau des partenaires (Estrella Galicia 0,0, Repsol, Honda, Red Bull, etc).

Pour Bartholémy, « Nous n’excluons pas le fait qu’Alex Márquez conteste le Championnat du Monde de MotoGP chez nous en 2018, pour la raison suivante : La situation de Morbidelli avec Marc VDS pour le Championnat du Monde de MotoGP 2018 n’est pas encore 100% fixée.  

« Il y a des rumeurs qui prétendent qu’il pourrait obtenir un contrat avec Yamaha, ou ci ou là … Je ne suis pas nerveux, d’autant plus que Yamaha a actuellement toutes ses quatre motos déjà attribuées pour la saison prochaine.

« Mais je dois regarder, planifier intelligemment et me sécuriser. Vous ne savez jamais ce qui pourrait arriver en MotoGP … Mon plan est que je veux que Morbidelli se joigne à nous pour le MotoGP. Ce serait vraiment mon but. Nous l’avons recueilli au milieu de 2015, alors que beaucoup d’autres équipes ne voulaient pas de lui. Je pense que nous avons fait un bon travail avec lui jusqu’à présent. Ce serait bien s’il pouvait continuer avec nous. Ce serait mon rêve. »

Photos © Marc VDS Racing

Source : Günther Wiesinger pour speedweek.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team