Carlos Tatay boucle un week-end sans faute avec un doublé gagnant après avoir été le plus rapide lors des essais et des qualifications. On devrait le voir en Grands Prix l’année prochaine…

L’espagnol de 16 ans s’est pourtant vu obligé de se battre jusqu’à la ligne d’arrivée pour remporter les deux courses.

Qualifications:

A l’issue des deux séances d’essais libres et de l’unique séance de qualification, Carlos Tatay s’avérait intouchable à Assen. L’Espagnol, âgé de 16 ans, a en effet mené les essais libres 1 avec un avantage de 0.694 seconde, la FP2 avec 0.382 et la qualification avec 0.446.

« Je suis très heureux de la façon dont s’est déroulée la journée d’aujourd’hui » admettait Tatay. « Je me sens bien préparé pour demain. Comme au Mugello, j’ai essayé de courir seul et avec d’autres coureurs, mais courir après une aspiration ne me convenait pas, alors j’ai été plus heureux de faire les tours tout seul. La moto fonctionne vraiment bien, c’est parfait. Nous n’avons pas eu de problème avec les réglages, la piste semble être la même que celle de l’année dernière. Je suis prêt à me battre à l’avant. Je pense qu’il sera difficile de s’échapper, mais nous verrons ça demain » concluait-il avec un large sourire.

Si la francophonie était bien représentée par le Belge Barry Baltus, 3e, et Suisse Jason Dupasquier, 4e, nos Français passaient un peu à côté de la qualification, Lorenzo Fellon, Clément Rougé et Gabin Planques effectuant un tir groupé aux 16e, 17e et 18e positions.

Course 1

Tout s’est joué à l’ultime chicane lors du dernier tour. Barry Baltus double Pedro Acosta et tente un dépassement risqué sur le leader de la course, Carlos Tatay, avant de chuter. Se relevant en se pensant seul sur la ligne, ce dernier laisse revenir Pedro Acosta et ne remporte la victoire que pour 11 millièmes de secondes. Marcos Uriarte franchit la ligne d’arrivée en troisième position avant d’être rétrogradé à la quatrième suite à une pénalité qu’il a obtenu en coupant la chicane quelques tours plus tôt. C’est donc Haruki Noguchi qui rejoint les deux protagonistes de la course sur le podium.

« C’était une belle course, très dure et chaude » explique Carlos Tatay. « J’ai essayé d’attaquer et de fuir comme je l’ai fait au Mugello, mais j’ai réalisé que ce n’était pas possible. Je l’ai accepté et j’ai couru avec les autres gars sans trop pousser et sans prendre de risques. A la fin, j’ai encore attaqué, mais quand Barry est passé et a glissé devant moi, je l’ai évité et j’ai réussi à gagner ».

« C’était une excellente course ! » s’écrie Pedro Acosta. « J’avais établi un plan pour le dernier tour, pour me placer dans la bonne position pour la chicane. Mais ensuite, Barry Baltus m’a dépassé et j’ai donc dû revoir ma stratégie. Quand je l’ai vu tomber, j’ai donné tout ce que j’avais jusqu’au drapeau à damiers. La moto était très bonne mais je pense que les freins peuvent être encore meilleurs, nous allons donc revoir ceci pour demain ».

« Je suis heureux de pouvoir enfin monter sur le podium et d’avoir fait une meilleure course qu’à Jerez et au Mugello » s’exprime Haruki Noguchi. « Plus tôt dans la saison, je ne réussissais pas à suivre les autres, mais cette fois-ci, j’étais dans le groupe de tête et j’en suis très content. Vers la fin, Marcos Uriarte bougeait beaucoup et nous nous sommes accrochés plusieurs fois donc nous avons perdu les leaders. »

Lorenzo Fellon s’avérait finalement le meilleur francophone, en 6e position.

Course 2

De nouveau en pole et partant favori après sa victoire lors de la première course, Carlos Tatay remporte la seconde, non sans difficultés. En effet, l’espagnol se retrouve à la tête d’un groupe de neuf pilotes, jouant toutes la victoire après la chute de Pedro Acosta qui guidait le groupe dans les premiers tours. Suite à de nombreux dépassements musclés et la chute de Haruki Noguchi, Carlos Tatay signe son quatrième succès de la saison. Sur le podium, David Salvador prend la seconde place devant le Belge Barry Baltus.

« Mon plan était encore d’essayer de partir, mais quand j’ai réalisé que je ne pouvais pas, je me suis dit qu’il fallait que je sois intelligent, je devais ralentir un peu mon rythme et attendre la fin de la course » explique le vainqueur de la course Carlos Tatay. « J’ai eu un contact avec Haruki Noguchi et Max Cook qui m’a écarté et fait perdre beaucoup de temps. Mais j’ai réussi à revenir et dans les derniers tours, à me rapprocher suffisamment pour être en bonne position et remporter la course. C’est vraiment génial de remporter à nouveau la course, quel week-end parfait ! ».

« La moto était très bonne aujourd’hui et la course vraiment très dure » déclare David Salvador. « Tous les pilotes ont attaqué très fort et agressivement. J’ai réussi à gérer ma course et c’est une bonne chose. J’ai vraiment essayé de gagner, mais Barry Baltus et Carlos Tatay ont également fait de gros efforts. Lorsque le vent s’est levé vers la fin de la course, cela a rendu les choses difficiles dans le dernier secteur. C’est  super de monter sur le podium pour la première fois ».

« Ce n’était pas une mauvaise course, après le résultat blanc d’hier » énonce Barry Baltus. « À Jerez et hier, j’ai perdu trop de points. La moto était bonne et je me suis retrouvé en tête pendant beaucoup de tours. Je menais dans le dernier tour mais Carlos Tatay et Davis Salvador m’ont doublé. Ne voulant pas commettre la même erreur qu’hier, j’ai jugé bon de se contenter d’une troisième place ».

Au classement général, Carlos Tatay conserve sa confortable place de leader avec 120 points. Derrière lui, nous retrouvons David Salvador, 67 points à son actif, puis Yuki Kunii avec 64 points.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Carlos Tatay, Clément Rougé, Lorenzo Fellon