De Corsedimoto.com

La Gazzetta dello Sport le présume aujourd’hui dans les kiosques à journaux : Les accidents et les déceptions mineraient la confiance du quintuple champion du monde.

Jorge Lorenzo pense-t-il à la retraite ? L’hypothèse est proposée par La Gazzetta dello Sport, en kiosque le dimanche 7 juillet, signé par Paolo Ianieri envoyé spécial sur le MotoGP. « C’est la décision que le quintuple champion du monde aurait prise dans sa retraite forcée de Lugano, où il est contraint de regarder depuis son canapé le GP d’Allemagne après la mauvaise chute lors des essais libres à Assen la semaine dernière » écrit la Gazzetta. « Où, tombant à plus de 160 heures au virage 7, il s’est fracturé la 6ème vertèbre dorsale (au niveau des omoplates) et l’os trabéculaire de la 8ème vertèbre (c’est-à-dire la partie interne de la vertèbre) ».

JORGE RACCOURCI D’UN CENTIMÈTRE
« Une très mauvaise chute qui, à quelques millimètres près, aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves, quelques jours après un autre accident, celui du lundi lors des essais de Barcelone, où il a chuté à 200 km/h au virage 9 et subi un grand choc au dos. Probablement dans ce même impact, Jorge s’était fracturé une vertèbre, mais sans que le scanner à l’hôpital du circuit ait vu le problème. Il semble même que Jorge, à la suite de ces chutes, ait vu sa taille diminuer d’un centimètre en raison de la compression de ses disques vertébraux ».

PROBLÈMES AVEC LA HONDA
Lorenzo a beaucoup souffert ces derniers mois, mais les problèmes d’adaptation avec la Honda sont également à la base de ses doutes. « Pour l’instant, c’est un mariage absolument raté, avec Lorenzo en crise, surtout avec l’avant d’une moto que seul Marc Marquez peut piloter au plus haut niveau » ajoute la Gazzetta dello Sport. « Jusqu’à présent, Jorge a essayé par tous les moyens d’inverser la tendance, allant même jusqu’au Japon après le Mugello pour travailler avec les techniciens du HRC sur la RC213V. Mais les blessures, qui sont décidément lourdes pour un pilote de 32 ans qui a gagné 150 millions d’euros au cours de sa carrière, ont commencé à faire réfléchir Jorge à ce qu’il faudrait faire à l’avenir ».

IMPLICATIONS 2020
Très peu de gens connaissent les pensées de Lorenzo en ce moment, ajoute la Gazzetta dello Sport. « Et parmi eux, il n’y aurait pas le top management chez Honda, à commencer par le team manager du HRC, Alberto Puig. Ils souffriront passivement des adieux de l’un des plus grands champions de ces dernières années. Paradoxalement, ce serait une énorme chance pour Márquez, qui pourrait alors faire entrer son frère Alex en MotoGP. Pas dans l’équipe officielle, où la place de Lorenzo pourrait être occupée par Takaaki Nakagami. Mais dans celle de Lucio Cecchinello, aux côtés de Cal Crutchlow ».

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

 


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team