Comme vous avez pu le découvrir en détail dans nos colonnes, Michelin a apporté en Argentine un quatrième pneu avant destiné à valider, ou pas, la rigidité de la carcasse 2017 parfois jugée trop souple par certains pilotes comme Iannone ou Rossi.

Cependant, comme l’a explicité Marc Márquez, les pilotes n’ont parfois pas le temps d’essayer toutes les solutions proposées par Michelin, et ce d’autant qu’ils sont, au moins ce week-end, obligés d’essayer le pneu arrière le plus dur pendant au moins cinq tours lors de la première journée.

En conséquence, la Direction de Course vient de décider que le nouveau pneu Michelin avant tendre ne sera pas utilisé pendant ce week-end, au grand dam de Valentino Rossi qui comptait dessus pour améliorer sa situation.

Les pilotes auront donc le choix entre les classiques tendres, médiums et durs, à l’avant comme à l’arrière, ce qui fait déjà 9 combinaisons possibles, mais l’on notera que les efforts faits par Michelin pour satisfaire le plus grand nombre sont plutôt mal récompensés…



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP