Septième du classement provisoire du Championnat du Monde, le pilote Tech 3 a effectué un début de saison impressionnant avec le meilleur temps en course au Qatar pour son premier Grand Prix, suivi de deux cinquièmes places en Argentine et au Texas. Il arrive cette semaine à Jerez, sur un circuit plus court et plus étroit, avec une petite ligne droite de 607 m, où le maniement d’une machine de MotoGP est différent.

Depuis qu’il a débuté sa carrière en Grand Prix en 2009 en 125, le circuit de Jerez a-t-il réussi à Johann ? En 125, son meilleur résultat y a été la troisième place en 2011. En Moto2, il obtint la deuxième position en 2015. Sa meilleure place sur la grille en 125 a été la cinquième en 2011, et en Moto2 la neuvième en 2015. On peut donc considérer que ce n’est pas le circuit qui lui a été jusqu’ici le plus favorable, mais tout peut changer avec sa grande forme actuelle en MotoGP.

La Yamaha dont dispose Zarco est performante à Jerez, ayant terminé aux deux premières places en 2016 avec Valentino Rossi devant Jorge Lorenzo. Ces deux Yamaha ayant été transférées chez Tech 3 pendant l’hiver, alors que l’écurie officielle recevait les modèles 2017, on est déjà assuré de la compétitivité du matériel. De plus, Zarco et son coéquipier Jonas Folger pourront consulter les enregistrements de données de Rossi et Lorenzo de l’an dernier, ce qui devrait être un atout précieux.

Selon Johann, « La manche de Jerez marque le début des courses européennes et ce sera certainement intéressant pour nous car les trois premiers Grands Prix se sont déroulés au Qatar, en Argentine et au Texas sur de longs et grands circuits.

« La piste espagnole est beaucoup plus courte et étroite, et je suis donc curieux de voir comment j’y contrôlerai la machine. Après mes très bonnes sensations au Texas et une belle lutte pour la cinquième place, je veux continuer d’attaquer pour m’approcher le plus possible du podium.

« À la fin de la dernière course, je n’étais pas loin du top 3, donc je vais continuer de travailler dur pour atteindre cet objectif. En Andalousie, la météo devrait être belle et chaude, mais il y a toujours un risque de pluie dont nous devons nous méfier. Nous verrons comment cela va passer avec les conditions météorologiques, mais je me rends à ce Grand Prix avec l’esprit ouvert et j’y ferai de mon mieux pour obtenir de nouveau un bon résultat. »

2017-mgp-zarco-usa-austin-010



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3