C’est un soleil radieux et un public ravi qui plantent le décor de ce quatrième rendez-vous de l’année en MotoGP en Espagne. Un événement organisé à Jerez depuis 1987, ce qui fait déjà un bail. Un terrain aimé de Yamaha qui y compte sept succès. Comme d’ailleurs Honda qui, cette fois, semble à son avantage si l’on regarde les effectifs de la première ligne. Un ballotage favorable qu’il va falloir tout de même confirmer durant les 27 tours de cette course en Andalousie.

Pour bien évaluer l’état des forces en présence depuis vendredi, un coup d’œil s’impose sur le tableau de synthèse qui fait la part belle aux Honda. Ces dernières ont utilisé le warm-up à travailler sur différentes combinaisons de pneus. Medium avant et dur arrière pour Márquez, exactement l’inverse pour Pedrosa le poleman et un couple de medium pour Crutchlow. Les Yamaha roulaient en dur avant et medium arrière. Quid pour les hostilités de la 3 000e course disputée depuis la création du Championnat du Monde en 1949 ?

 

#SpanishGP MotoGP

2016

2017

FP11’40.270 Jorge Lorenzo 1’51.648 Dani Pedrosa
FP21’39.555 Jorge Lorenzo 1’39.420 Dani Pedrosa
FP31’39.244 Valentino Rossi 1’38.580 Dani Pedrosa
FP41’39.241 Jorge Lorenzo 1’39.467 Marc Marquez
Q11’39.907 Cal Crutchlow 1’38.919 Andrea Iannone
Q21’38.736 Valentino Rossi 1’38.249 Dani Pedrosa
Warm Up1’39.513 Marc Marquez 1’39.433 Maverick Vinales
CourseRossi, Lorenzo, Marquez
Record1’37.910 Jorge Lorenzo 2015

 

Au passage, ce dimanche marque le 200e départ d’Aleix Espargaró et la 160e course de Jorge Lorenzo dans la catégorie reine, ce qui fait du Majorquin l’égal de Jack Findlay dans l’histoire des Grands Prix. Ces considérations faites, c’est avec une piste chauffée à 41° que les protagonistes vont devoir composer. Une température jamais connue depuis l’entame du meeting, faisant de la décision sur les gommes à monter un choix cornélien entre des mediums performants mais à la courte vie et des durs assurant une bonne tenue jusqu’au drapeau à damiers mais sur un rythme moins rapide.

De sa pole, Pedrosa réussit son envol en dur medium devant Márquez en couple de durs, Iannone suivant les deux Honda en dur medium. Crutchlow en durs partout et Viñales en dur medium prennent la suite alors que derrière Rossi en dur medium a maille à partir avec Zarco en couple de medium. Un choix lui permettant de sonner la charge et prendre le dessus sur Viñales puis Iannone avant de se lancer sur les deux Honda de tête. Une vraie démonstration de force de la part du pilote Tech3.

En 1’40.243, Pedrosa prend la poudre d’escampette laissant Marquez se dépatouiller d’un Zarco survolté qui réglera le compte du Champion du Monde en titre au quatrième tour. De son côté, Lorenzo campe à la cinquième place en couple de medium sur une Ducati précédant Rossi. Dovizioso est déjà septième devant Vinales alors que Miller et Bautista s’accrochent pour le compte. L’ouverture de la liste des chutes complétée dans la foulée par Crutchlow alors cinquième qui laisse ses espoirs dans un virage 11 qui aura aussi raison de Pol Espargaro bien parti sur sa KTM.

Le premier tiers de la course passe et voit un Vinales en perdition manquer de peu un Iannone pour le gain de la septième place. Les deux hommes poursuivent leur route derrière Dovizioso, Rossi, Lorenzo et un Zarco troisième puisque Marquez a récupéré son bien pour mieux se lancer à la poursuite du leader Pedrosa, leader avec 1s4 d’avance. Iannone finit par chuter dans le virage 11.

Après onze tours, Jorge Lorenzo sonne la charge et boute Zarco hors du podium provisoire. Dovizioso est cinquième devant les deux Yamaha menées par Rossi. Une situation qui redonne le sourire aux troupes Ducati alors que Marquez n’arrive pas à récupérer le terrain perdu sur Pedrosa. Deux tours plus tard, Vinales lance son offensive et entre dans le top 5 en prenant le dessus sur son équipier puis sur Dovizioso tandis que Petrucci revient sur ce groupe en pleine explication et commence à se frotter au Doctor qui rend les armes au dix-septième tour.

Il reste dix tours et Pedrosa mène toujours son affaire devant Marquez et Lorenzo qui est suivi comme son ombre par Zarco. Dovizioso est cinquième devant Vinales, Petrucci et Rossi huitième. Folger et Aleix Espargaro ferment le top 10.

A sept tours du but, Rossi semble à l’agonie et se fait remonter par Folger. Un tour plus tard, la messe est dite et c’est d’Aleix Espargaro sur son Aprilia dont doit s’inquiéter l’homme de Tavullia qui perd des points dans la course au titre. Durant ces faits d’armes, Lorenzo s’est aménagé une petite avance sur Zarco qui s’apprête à inscrire son meilleur résultat en MotoGP.

Le pneu avant à l’agonie, les quatre derniers tours de Rossi promettent d’être un calvaire. Le RS-GP frappée du 41 passe et le Doctor commence à faire ses comptes au championnat dont il garde encore la tête pour deux points face à Vinales et avec quatre longueurs d’avance sur un Marquez qui est tenu en respect par Pedrosa pour le gain de ce Grand Prix d’Espagne.

On en restera là. Pedrosa triomphe devant son équipier qui prend une nouvelle leçon après les qualifications. Au passage, Pedrosa remporte la course numéro 3 000 de l’histoire des Grands Prix. Lorenzo prend son premier podium depuis qu’il roule sur Ducati et Zarco est un impeccable quatrième. Dovizioso sauve son week-end avec un top 5. Vinales est seulement sixième devant Petrucci, Folger et Aleix Espargaro. Rossi est dixième devant Redding. Loris Baz est treizième.

#SpanishGP MotoGP Course: Classement

1. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 45m 26.827s
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 45m 32.963s
3. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 45m 41.594s
4. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 45m 44.428s
5. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 45m 49.740s
6. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 45m 51.383s
7. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 45m 51.786s
8. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 45m 54.548s
9. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 45m 58.060s
10. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 46m 5.509s
11. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 46m 7.806s
12. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 46m 10.026s
13. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 46m 10.038s
14. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 46m 14.791s
15. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 46m 18.106s
16. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 46m 35.712s
17. Takuya Tsuda JPN Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 46m 54.277s
Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) DNF
Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) DNF
Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) DNF
Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) DNF
Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) DNF
Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) DNF

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team