Il est très rare de pouvoir observer une MotoGP sans le moindre élément de carrosserie. Généralement, si c’est le cas, soit vous faites partie d’un team et êtes tenu au secret professionnel, soit, en tant que journaliste, vous avez la chance d’être toléré dans un box et êtes évidemment tenu au même secret.

C’est la règle, et elle est d’autant mieux acceptée et respectée que tout ce qui se passe à l’extérieur du box est photographiable, si tant est qu’il se passe quelque chose…

C’est ainsi que certains se sont spécialisés dans les photos des retours des motos accidentées, pour tenter d’apercevoir tel ou tel détail malgré les bâches déployées le plus rapidement possible par les mécaniciens.

Dans le cas présent, nous sommes mardi soir dans la pit-lane, à la fin du premier jour de test MotoGP à Valencia, et il s’agit du moment où Ducati livre sous l’œil de Davide Tardozzi une GP20 dans le stand Pramac pour Jack Miller.

La moto est complètement dénuée de tout élément de carrosserie, mais est en grande partie recouverte par une bâche rouge.

Nous sommes loin, très loin, et la lumière rasante est faible : malgré notre téléobjectif, la qualité des images s’en ressent mais ces dernières permettent tout de même de distinguer la partie inférieure de la moto, avec le bas du cadre et ses fixations moteur, les échappements avants, les radiateurs et l’absence d’embrayage.

Nous reviendrons en détail sur les nouveautés présentées par cette Ducati GP20, à commencer par son nouveau châssis.

 

La même moto, équipée de sa carrosserie, à Jerez, hier après-midi…



Tous les articles sur les Teams : Ducati Team