C’est souvent en décortiquant les photos que l’on découvre des sujets intéressants concernant les techniques utilisées en MotoGP. Cette fois, il s’agit d’un simple capteur de température de pneu monté sur les jantes du team Ducati depuis 2017, et Yamaha Movistar cette année. Système finalement pas si simple que ça !

Jusqu’à présent, et c’est toujours le cas, les constructeurs utilisaient des capteurs infra-rouges montés sur le bras oscillant pour enregistrer les températures des pneumatiques, à commencer par celles de l’enveloppe arrière qui a la lourde tâche de devoir garder la moto sur ses roues tout en passant la puissance au sol. Deux, trois, voire cinq capteurs sont donc montés sur le bras oscillant, généralement sous le garde-boue et pointant vers le pneu pour en mesurer sa température en détectant les rayons infrarouges émis par celui-ci.

En voilà quelques exemples. Pour les données techniques, vous pouvez consulter le site Texense.

Cette année, le team officiel Yamaha a également utilisé 3 capteurs identiques dans ses garde-boues avant, dans le même but.

Cette pratique existe depuis très longtemps, mais, suite à divers incidents, est ensuite arrivée l’obligation de monter des capteurs de pression dans les jantes, afin d’empêcher certains teams de trop baisser celle des pneus arrière, certes pour gagner en adhérence, mais en risquant la surchauffe et la détérioration de l’enveloppe pneumatique.

Du coup, sont apparus des « capteurs doubles », mesurant à la fois la pression interne et la température du pneu, fournis principalement par la société 2D bien connue du monde de la compétition. Pour rappel, ce sont également grâce à ces capteurs que vous pouvez voir quels pneus sont utilisés sur les MotoGP en direct à la télévision (le signal unique de chaque capteur est récupéré par des boucles dans l’asphalte).

Puis Ducati, qui travaillait déjà avec des accéléromètres Mc Laren, a été le premier en MotoGP à introduire les capteurs de la firme britannique, ces derniers ayant la particularité de mesurer la température à 5 endroits différents, contre un seul pour les 2D.

Ce sont ces mêmes capteurs infra-rouges qu’utilisent maintenant Yamaha et KTM sur leurs machines officielles, plus faciles à mettre en oeuvre que 5 capteurs extérieurs reliés par des fils électriques. Pour le moment, on conserve toutefois ces derniers, ne serait-ce que pour étalonner et/ou voir les différences de températures entre l’intérieur de la carcasse et l’extérieur de la gomme…

Le système complet se compose d’un capteur de pression et d’un capteur de température infra-rouge avec transmetteur monté sur une jante. Ceci envoie les données de pression et de température via une liaison radio vers un récepteur compact. Un seul récepteur est utilisé pour recevoir les données provenant des capteurs de pneu avant et arrière. Les taux d’échantillonnage augmentent automatiquement en fonction de l’état des pneus et le capteur s’arrête en dessous d’un seuil pression pour préserver la durée de vie de la batterie (idem si la roue ne tourne pas, dans leur dernière version). Le récepteur envoie les données à la moto via CAN.

On retiendra qu’une fois de plus, comme très souvent dans le domaine technique, Ducati était en avance sur ses petits camarades…

Capteur de roue

  • Tension d’alimentation 2,8 – 3,6 V (pile interne au chlorure de thionyle et au lithium)
  • Durée de vie> 1 000 000 de transmissions
  • Nombre de transmissions inclus dans les données transmises
  • Tension de la batterie mesurée à pleine charge
  • Taux de transmission: Régi par le taux de changement de pression, la température et la rotation de la roue. Structuré pour préserver la vie de la batterie.

Pression des pneus

  • Plage de pression 0,3 – 7 bars (4,4 – 100 psi)
  • Résolution de pression 4mBar / bit (0.06psi / bit)
  • Précision de pression ± 10mBar (± 0,15psi) typique, ± 20mBar (± 0.3psi) max
  • Auto-compensé sur la plage de température

Température des pneus (capteur à matrice infrarouge)

  • Température de l’objet -20 ° C à +300 ° C
  • Champ de vision à 120 °
  • 5 points de température des pneus (T1 – T5)
  • Résolution de la température 0.078 ° C / bit
  • Précision de température ± 3 ° C
  • Répétabilité ± 1 ° C

Crédit documents techniques : Mc Laren

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP