Une poignée de pilotes d’essais MotoGP réalisent deux jours d’essais privés sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli. Alors que l’attraction principale de la journée concernait Maverick Viñales, qui a fait ses premiers tours de roues sur l’Aprilia, KTM avait également apporté quelques améliorations en piste.

Mika Kallio a été photographié sur le tracé Italien avec un prototype de la RC16 équipée d’une nouvelle prise d’air et d’un tout nouveau package aérodynamique qui comprend un ensemble d’ailerons supplémentaires disposés plus bas sur le carénage latéral. De plus, Il y avait un capteur de pression d’air dépassant à l’avant de sa machine.

 

 

Mika Kallio testait une nouvelle prise d’air. De l’extérieur, la prise d’air et le nouvel ensemble aérodynamique étaient les seules évolutions techniques visibles.

Souvent, lorsque les équipes testent de nouvelles prises d’air, cela peut signifier qu’elles testent un nouveau moteur pour la saison suivante, mais on ne sait pas si c’était l’objectif de la marque de Mattighofen. Cela peut également leur permettre de modifier la façon dont l’air est acheminé au moteur, et donc la manière dont la puissance est délivrée à la roue.

 

 

Sur la RC16 de Dani Pedrosa, on observe les différences en ce qui concerne l’admission et l’aérodynamique actuel. Notez cependant que Dani Pedrosa est le seul pilote KTM à utiliser le carénage avant plus mince. Les quatre pilotes KTM engagés dans le Championnat 2021 et le second pilote d’essai, Mika Kallio, utilisent le plus large qu’ils ont adopté dès 2020.

De plus, c’est difficile à voir, mais Dani Pedrosa testait également un bras oscillant différent, que nous avions déjà aperçu en piste lors des essais de Barcelone. Sur le prototype en photo ici, le bord inférieur du bras oscillant se courbe, alors que sur la machine de Mika Kallio il n’est pas aussi courbé et a une forme différente.

 

 

C’est le nouveau bras oscillant en question, photographié ici au test officiel en Catalogne il y a quelques mois.

 

 

On ne peut pas louper ici le capteur de pression d’air dépasse devant la RC16. C’est un tube de pitot, et son utilité se cantonne à étalonner la vitesse de la moto. Jusqu’à présent celle-ci est calculée en fonction de la vitesse de rotation de la roue arrière, mais le pneu n’est pas un élément stable pour ce genre de calcul : Il s’use au fil des tours, en perdant alors en diamètre et en poids (jusqu’à 1 kilo lors d’une course). La pression dynamique de l’air, elle, reste uniquement dépendante de la vitesse et constitue un élément de plus pour affiner les calculs des ordinateurs.

Photos : Dorna Sports



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP