Le mois d’avril est bien entamé et il ouvre sur une période généralement ensoleillée où les routes connaissent un pic de fréquentation de deux roues motorisés. Un moment clé pour le marché de la moto et ses acteurs. Seulement voilà, le coronavirus est passé par là et ses conséquences enfermant notamment le monde à la maison vont se prolonger dans le temps. On sait ainsi que les deux salons automnaux majeurs de Francfort et de Milan vont regretter des acteurs majeurs. Pendant ce temps, des nouveautés alléchantes ne demandent qu’à prendre l’air. Ainsi cette Aprilia Tuono 660.

Aprilia nous a offert une RS660 de belle facture et il est logique qu’une déclinaison Tuono arrive bientôt. Enfin, quand ce satané Covid-19 nous fichera la paix. Parions donc sur 2021… Pour une découverte à Milan en novembre prochain ? C’est le calendrier traditionnel. Mais on rappellera que tant pour ce salon que pour celui de Francfort, BMW, KTM, Husqvarna et Gas Gas n’y seront pas.

On se contentera donc d’un inventaire de sa fiche technique, un menu qui nous met l’eau à la bouche et rappelé par solomoto.es. On retrouve le nouveau bicylindre au vilebrequin réglé à 270º comme pour la MT-07 de chez Yamaha. Ceci pour obtenir une réponse plus puissante dans les moyens régimes. 95 ch sont déclarés, soit 5 de moins que les 100 CV du RS660. Une version pour le permis A2 est homologuée.

Le châssis est le même que le RS, c’est-à-dire une double poutre légère en aluminium, avec un bras oscillant également dans ce matériau. Un amortisseur multi-réglable est à l’arrière. À l’avant, une fourche inversée Kayaba de 41 mm, également multi-réglable est mobilisée.

Le freinage est confié à Brembo, avec des disques avant de 320 mm, étriers radiaux à 4 pistons, pompe radiale et système ABS Bosch 9MP. Les pneus sont des Pirelli dans les tailles 120/70 et 180/60.

 

Quant à l’électronique, rien ne manque : en plus de trois modes de conduite, il dispose d’une IMU à six axes qui gère l’ABS Cornering. Il a également un « antiwheelie », un contrôle de la traction, un frein moteur et un accélérateur électronique.

L’information se fait par écran TFT, qui dispose, entre autres, d’un ordinateur de bord. Toutes les informations peuvent être développées avec l’application Aprilia MIA. En termes d’esthétique, elle rappelle beaucoup celle du RS660, avec les trois phares optiques LED.

L’aérodynamique élaborée du RS a été adaptée au roadster, qui a également un flux d’air bien étudié sur ses côtés, avec des ailerons internes sur la partie supérieure de ceux-ci et d’autres externes sur sa quille, ce qui créera un effet de charge négatif à grande vitesse.

Avec un poids sans doute inférieur à 170 kg, cette moto peut être très, très amusante sur des routes sinueuses avec ces vaillants 95 ch …



Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini