La moto électrique ne cesse de commencer son épopée alors que l’automobile en est déjà à l’adolescence avec ce type de propulsion. Le courant ne passe pas si bien avec les motards et à part des engins favorisant la mobilité urbaine, le deux roues reste en grande majorité avec un moteur, et non une batterie. Chez KTM, ou plus exactement du côté de Pierer Mobility, on va tout de même s’atteler à un roadster électrique. Avec quelques caractéristiques originales…

Pierer Mobility a officialisé le développement d’une nouvelle gamme de motos électriques et c’est Husqvarna qui en profitera en… 2022. La nouvelle ligne s’inspirera des lignes Svartpilen et Vitpilen, la société lui donnant le nom provisoire de “Husqvarna E-Pilen” au prochain opus branché.

La “Husqvarna E-Pilen” aura un système de batterie modulaire, avec un moteur électrique de 4 kW ou de 10 kW. Un croquis nous donne une idée approximative de ce à quoi la moto pourrait ressembler. Il faut noter qu’il y a beaucoup de temps pour le développement et des changements sauront certainement lieu avant le lancement prévu en 2022.

Husqvarna en éclaireur

Le fait que Pierer Mobility travaille sur une moto électrique n’a en soi rien de sensationnel. KTM propose déjà le Freeride E de 16 kW et le SX-E de 5 kW, tandis que Husqvarna propose le EE-5 de 5 kW. GasGas, quant à lui, lancera bientôt sa moto électrique d’essai TXE qui utilisera un moteur de 15 kW.

Toutes ces motos sont cependant des motos tout-terrain. Ici, nous avons la première moto de route électrique de l’entreprise qui sera une Husqvarna et non une KTM. Compte tenu du nombre de croisements entre les lignes KTM et Husqvarna, on pourra s’attendre à tout moment à une E-Duke, mais pour le moment, seule une E-Pilen a été confirmée.

Le système de batterie modulaire est également une surprise, bien qu’il ne soit pas encore clair les batteries seront interchangeables ou peut-être évolutives, avec un choix de capacités de batterie pour étendre le rayon d’action.